Claude Couderc Consulting

Violences conjugales

Il est toujours délicat de classer les situations d’horreurs qui peuvent exister. Personnellement, le viol et les violences conjugales figurent dans la liste des crimes les plus abjectes. Même si la liste n’est malheureusement pas close.

violences conjugales
(image: Bartek Ambrozik)

C’est suite à la lecture de l’article How can domestic violence survivors protect their privacy? du site We Live Security, que j’ai souhaité apporter des réponses concrètes pour aider les victimes de violences conjugales.

Bien évidemment, si vous êtes victime de violences conjugales, j’imagine que vous avez déjà consulté des associations de défense, les sites gouvernementaux, un avocat ou un travailleur social.

Cet article ne fait qu’aborder l’aspect informatique des choses à considérer. Ces informations concernent les victimes de violences familiales ou de harcèlement qui cherchent à éviter tout contact avec leurs agresseurs.

Premières mesures informatiques

Si une personne cherche à savoir où vous habitez, elle peut le faire par la force ou par la ruse. L’utilisation de logiciels malveillants ou le piratage des comptes en ligne fait aussi parti de l’arsenal d’un individu motivé.

Changer de matériel

Renouvelez tout votre matériel informatique et téléphonique: changez d’ordinateur et de téléphone.

Avant toute chose, sachez que tous les matériels informatiques de l’ancienne vie commune sont considérés comme compromis: tablettes, ordinateurs et téléphones.

Si vous êtes une victime de violences conjugales et que vous voulez vous cacher de votre ex-conjoint, ne les utilisez plus du tout. A votre insu, ils peuvent contenir des logiciels qui peuvent vous espionner ou vous repérer.

Installer un antivirus qui fonctionne en temps réel

Installez un anti-virus gratuit comme par exemple: AVAST ou AVG. Ces anti-virus fournissent une analyse en temps réel et la suppression des logiciels malveillants.

Changer vos mots de passe

Changez tous les mots de passe que vous utilisez pour les connexions sur des sites web ou autre: attention c’est insuffisant pour vous protéger.

En effet, pour l’instant, les sites Web sont de véritables passoires et surtout ils sont trop bavards !

Réduiser le web

N’utilisez plus les réseaux sociaux: Facebook, Twitter, etc. Ils regorgent d’informations sur vous et votre vie. Ces informations pourraient être utilisées pour vous retrouver.

Communiquez avec parcimonie les informations vous concernant sur les sites web: ne mettez que le strict nécessaire. Si ce n’est pas possible de faire autrement et si ce n’est pas illégal, indiquez des informations volontairement erronées: nom, prénom, adresse, téléphone.

Enfin, l’article effacez vos informations personnelles du web  donne des indications pour retirer votre présence de certains réseaux sociaux les plus populaires et des sites web qui refusent de supprimer vos données personnelles.

Changer d’adresse email

Créez une nouvelle adresse email. Il est préférable d’en créer plusieurs afin de segmenter votre communication: 1 email pour communiquer avec votre mère, 1 autre email pour les amis, 1 autre email pour s’inscrire sur un site, etc.

De plus, méfiez vous de toutes les pièces jointes dans les emails.

Notamment, beaucoup de malwares se propagent sous forme de pièce jointe trafiquée. Lorsque vous recevez un email inhabituel (émetteur inconnu), n’activez pas l’affichage des images dans l’email et vérifiez les pièces jointes avec Virus Total. Même si vous ne pouvez pas compter sur les seuls résultats de VirusTotal, cela permet d’avoir un filtre supplémentaire.

Mesures informatiques complémentaires

Ces mesures s’adressent à des informaticiens ou des personnes qui peuvent se faire aider par un informaticien.

Gestionnaires de mots de passe

Gardez tous vos mots de passe avec, par exemple, le logiciel KeePass. C’est un gestionnaire de mots de passe: une sorte de coffre-fort logiciel de mots de passe.

De même, vous pouvez utiliser aussi Password Safe qui est équivalent.

Sauvegardes

Faites des sauvegardes, chiffrées aussi, sur des disques externes pas chers et stockez les dans des emplacements géographiques distincts : nouvel appartement, bureau au travail, chez votre mère, dans un emplacement caché d’un site web, etc.

Soyez prudent

Si un individu cherche à vous localiser, il peut convaincre une cible de lui donner des informations qui permettent de vous retrouver.

Notamment, les cibles privilégiés sont la famille proche (père, mère, frères, soeurs), les amis, les voisins, les commerçants locaux, les fournisseurs de services (eau, électricité, téléphone, etc.), la famille éloignée, les connaissances.

Si votre ancien compagnon vous recherche, n’oubliez pas qu’il peut aussi faire appel à un détective privé.

Si c’est le cas, je vous conseille de lire les excellents livres de J. J. LLuna et de Frank Ahearn pour apprendre comment s’en protéger. Les informations sont pertinentes même si elles peuvent apparaître comme extrêmes pour certains.

Autres informations pratiques pour lutter contre les violences conjugales

3919 un numéro de téléphone contre les violences faites aux femmes

Claude COUDERC

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.