Catégories
Prestations Audits Formations

Acheter moins cher sur Internet

Acheter moins cher est légitime. Malheureusement, nous ne sommes pas toujours rationnels comme acheteur (ou comme vendeur…). Nous risquons d’acheter beaucoup trop cher par manque d’informations ou pire, par inattention.

Acheter moins cher c’est aussi la première étape pour bien gérer son argent.

Prix délirants

Les exemples suivants sont tous récents et réels, même s’ils sont édifiants. Toutefois, ils vous permettront de comprendre comment il est possible d’acheter moins cher.

Un premier article est en vente sur un site généraliste de e-commerce. Son prix de vente est de 12 €, livraison comprise.

Une boutique spécialisée vend exactement le même article, avec le même conditionnement, pour 4,50 €. Le retrait est gratuit en boutique sur Paris.

Il y a bien pire !

Un autre article est en vente sur un site web à 480 €. C’est un très bel objet. Le site en question est à priori sérieux et sa réputation n’est plus à faire.

Sur le site du fabricant de l’objet, celui-ci est vendu au prix de 180 €. La différence est exactement de 300 €.

La liste n’est pas close. Il y a bien d’autres exemples de prix délirant.

Au fait, le premier article était une bouteille d’eau gazeuse…

Vendeurs opportunistes

Il faut savoir que sur de nombreux sites de e-commerce ouverts au grand public, des vendeurs tiers peuvent proposer leurs articles à la vente.

Ces vendeurs peuvent être des professionnels, sélectionnés par le site de e-commerce. Sur certains de ces sites de simples particuliers peuvent aussi s’inscrire.

Légalement, les prix sont libres pour la plupart des articles. Cela signifie que la loi autorise le vendeur de fixer le prix qu’il veut, sauf pour certaines catégories d’articles dont le prix est réglementé. Cette liberté est aussi encadrée par la loi pour éviter notamment des pratiques déloyales.

Dans la pratique, vous trouverez sur Internet des prix farfelus pour le même article. C’est parfois vrai aussi sur le même site web d’e-commerce, comme vous pouvez le voir sur la copie d’écran d’Amazon ci-dessous.

Acheter moins cher
Acheter moins cher ou pas !

Pour acheter moins cher sur Internet

Les méthodes pour acheter moins cher se dessinent progressivement.

La première méthode consiste à chercher le nom du fabricant de votre objet puis à consulter son site web. En effet, certains fabricants vendent en direct. Toutefois, s’ils ne vendent pas en direct, ils indiquent les boutiques qui le vendent. Enfin, ils peuvent aussi indiquer simplement le prix de l’objet.

Une autre méthode consiste à chercher la référence de l’article. Vous devez trouver la référence du fabricant et non le code article. Le code article s’appelle parfois le SKU (Stock Keeping Unit). Il n’est pas toujours évident de trouver la référence.

Pour y arriver, vous pouvez utiliser la méthode de la recherche par image. Cette méthode est efficace pour retrouver un objet précis. Ensuite vous cherchez sur Internet la référence précise de l’article, grâce à votre moteur de recherche.

Enfin, si vous ne trouvez pas la référence, vous pouvez vous contentez de chercher sur l’image ou sur le nom de l’article. Toutefois, cette méthode n’est pas la plus fiable.

Réputation des vendeurs

Acheter moins cher c’est bien, à condition que le vendeur soit fiable. En effet, il ne sert à rien de gagner 30 € si l’article n’est jamais livré, ou bien si l’article est abîmé ou inutilisable.

Quand vous achetez un objet, vous achetez aussi le service autour de l’objet : qualité de l’emballage, sûreté de l’expédition, rapidité d’expédition, garantie de retour avec ou sans frais, etc.

Aussi, avant un achat, il est important de vérifier la réputation du vendeur.

Il existe des sites spécialisés comme par exemple Avis vérifiés, ainsi que d’autres sites, qui proposent ce genre de services.

Bien évidemment, tous les vendeurs n’acceptent pas d’être sur ces sites. Vous pouvez donc faire une simple vérification sur leur nom grâce aux fonctions avancées de recherche.

Sur certains sites de e-commerce, vous devez être très attentif au vrai vendeur. En effet, le site met en avant son enseigne. Toutefois, le vendeur peut être un tiers.

Bien évidemment, vous devez vérifier la réputation du vendeur qui vous vend réellement la marchandise, et pas uniquement celle de l’enseigne.

Catégories
Prestations Audits Formations

Opérateurs Google : Agir

Dans cet article, vous verrez des manipulations concrètes des opérateurs Google. Vous verrez aussi l’application des fonctions avancées de Google comme la recherche par image ou l’utilisation de mots clés.

Trouver des fichiers à télécharger avec les opérateurs Google

L’objectif est de trouver des fichiers de type PDF ou Zip à télécharger en utilisant les opérateurs Google. Comme toujours, la requête repose sur des hypothèses concernant la façon dont les fichiers sont stockés.

Ce paragraphe est l’application directe de l’article précédent. Aussi, pour l’explication de la syntaxe Google, vous devez consulter l’article précédent, ainsi que l’article sur la recherche avancée.

"A la recherche du temps perdu" intitle:Proust -inurl:(htm|html) +(pdf|zip)

La chaîne de caractères recherchée est “A la recherche du temps perdu”. Vous ne gardez que les pages qui ont le mot Proust dans leur titre. Vous éliminez les pages web htm et html et ne gardez, mécaniquement, que les documents en pdf ou zip.

Obtenir des résultats de recherche récents ou anciens

Il est parfois intéressant d’obtenir des résultats de recherches qui sont datés. Par exemple, vous pouvez être intéressé par des informations très récentes.

Si vous souhaitez avoir des résultats de recherche qui datent de moins de 1 seconde, vous ajoutez simplement la chaîne de caractères suivante à la fin de l’URL de votre recherche.

&tbs=qdr:s1

La partie &tbs=qdr: est fixe. Ensuite, s1 indique un temps d’1 seconde. Vous pouvez utiliser h1 pour 1 heure ou n1 pour 1 minute. Bien sûr, vous pouvez indiquer une temporisation de 5 heures, 5 minutes, etc.

Vous trouverez ci-dessous un exemple d’une requête avec cette fonction.

https://www.google.fr/search?&q=silence&tbs=qdr:h1

Dans l’exemple ci-dessus, vous recherchez le mot clé silence apparu sur le site de recherche depuis moins d’1 heure.

Recherche 1 heure
Recherche 1 heure

Rechercher grâce à une image

Google image vous permet de faire des recherches à partir d’une image ou d’une photo. Si vous avez une photo ou une image sur votre ordinateur, vous pouvez l’utiliser pour rechercher les pages qui contiennent cette image. Les cas d’usage sont nombreux.

Par exemple, vous pouvez vérifier que vos images ou vos photos ne se retrouvent pas sur des sites sans votre autorisation. Vous pouvez aussi utiliser la recherche à partir d’une image pour trouver le nom d’une personne, etc.

Il existe bien d’autres utilisations. Vous pouvez trouver le fabricant d’origine d’un objet ou vérifier la provenance d’un objet.

Chercher à comparer deux produits

Vous pouvez chercher à comparer deux produits, deux objets ou deux services. Dans ce cas, Google peut vous aider. Par contre, il existe deux méthodes de comparaison qui sont plus efficaces que celle auxquelles on pense spontanément.

En effet, si vous voulez comparer le 4K au 1080p qui sont deux normes vidéos. Vous pouvez taper dans Google :

comparatif 4K 1080p

Toutefois, la requête suivantes sera plus pertinente :

4K contre 1080p

Vous pouvez aussi tenter la version américaine de contre : vs. C’est l’abréviation de versus (contre).

4K vs 1080p

Enfin, il existe même une autre méthode qui permet d’obtenir des résultats alternatifs qui peuvent être intéressants.

C’est très simple. Il suffit de taper les premiers caractères sans les compléter.

4K vs

Ce qui donne :

Opérateurs Google
Recherche avancée Google

Cette fonction s’appuie sur le mécanisme d’autocomplétion de Google.

Catégories
Prestations Audits Formations

Syntaxe Google : Comprendre

Cette syntaxe Google pour la recherche avancée vous permet de dénicher des documents peu visibles. En effet, il existe une syntaxe particulière qui permet d’affiner considérablement les recherches. Grâce à cette syntaxe Google, vous pouvez trouver des documents rares ou importants.

Syntaxe Google avancée

Dans l’article ce que vous devez savoir sur la recherche avancée Google, vous avez pu découvrir une utilisation avancée de la recherche. Notamment, vous avez vu comment utiliser les opérateurs logiques comme ou (OR), et (AND).

Ils vous permettent d’affiner une recherche. Vous avez aussi découvert l’utilisation du moins (-) pour éliminer des résultats non pertinents.

Dans cet article, vous allez pouvoir approfondir encore plus votre recherche grâce à d’autres opérateurs. Go !

Chercher un type de fichiers

Dans la recherche Google, vous pouvez directement filtrer les résultats pour n’afficher que les documents d’un certain type. Par exemple pour obtenir les documents Acrobat PDF, Microsoft Word (doc, docx), Microsoft PowerPoint (ppt, pptx), Microsoft Excel (xls, xlsx), etc.

Si vous voulez obtenir les fichiers PowerPoint qui contiennent l’expression “Office 2019”, vous tapez la syntaxe Google suivante :

Syntaxe Google
Syntaxe Google

Vous remarquerez la présence de l’opérateur filetype, suivi de deux points (:). Comme vous l’avez deviné, cet opérateur indique le type de fichiers recherchés. Vous lui indiquez comme paramètres les extensions des fichiers qui vous intéressent. Vous pouvez aussi utiliser l’opérateur ext qui est un synonyme de filetype. Les résultats seront identiques.

Il existe deux types d’extension pour les fichiers PowerPoint : ppt, pptx. Afin de récupérer les fichiers qui ont une des deux extensions, vous pouvez utiliser l’opérateur ou (|).

Pensez à mettre un espace avant et après |, puis mettez l’ensemble entre parenthèses ().

"Office 2019" ext:(ppt | pptx)

Limiter les résultats à un site web

La recherche Google est souvent plus pertinente que la recherche que propose le site web sur lui-même.

Sur le site web https://www.questcequecest.com/, vous pouvez lancer directement une recherche, par exemple sur “Office 365”

Recherche questcequecest.com
Recherche questcequecest.com

Toutefois, vous pouvez trouver les résultats de la recherche manquent de précision.

Dans ce cas, il suffit de refaire la même recherche dans Google mais en indiquant que vous limitez les résultats au contenu du site questcequecest.com.

Syntaxe Google pour un site web
Syntaxe Google pour un site web

L’opérateur site précise que Google ne doit renvoyer que les résultats du site web concerné. Pour le site web, vous pouvez indiquer simplement le nom de domaine sans le http ou https. Si ça vous chante, vous pouvez indiquer le http ou le https, les résultats seront identiques.

Vous remarquerez que le www n’a pas été indiqué, car pour le site web questcequecest.com cela ne change rien. Méfiez-vous, car même si c’est souvent le cas, ce n’est pas systématique.

Par ailleurs, vous pouvez combiner l’opérateur site avec l’opérateur filetype. Par exemple, la requête ci-dessous retourne tous les documents au format PDF du site microsoft.com qui contiennent l’expression “Office 365”.

"Office 365" site:microsoft.com filetype:pdf

Chercher dans l’URL de la page

L’opérateur inurl permet de faire des recherches dans l’URL d’un site web.

Cela devient un peu technique mais il est intéressant de savoir que beaucoup de documents sont présents dans les sites FTP (File Transfer Protocol soit Protocole de Transfert de Fichier).

Si vous voulez obtenir les documents qui contiennent “Microsoft Office 365” et qui sont probablement sur les sites FTP mais probablement pas sur les sites web, vous pouvez utiliser la syntaxe Google suivante.

Syntaxe Google pour un site FTP
Syntaxe Google pour un site FTP

Bien sûr, vous obtenez des résultats qui proviennent de sites FTP dont l’URL débute par ftp://, mais aussi des résultats dont l’URL contient le mot ftp.

Notez la présence dans le deuxième inurl du signe qui supprime normalement les URL avec http ou https. Rappelez-vous que la recherche d’informations n’est pas une science exacte. Il faut vérifier systématiquement les résultats.

Autre exemple d’une requête sur le contenu “Office 365” dans des documents pdf avec ftp dans l’URL mais pas http, ni https, ni php.

"Office 365" inurl:ftp -inurl:(http | https | php) ext:pdf

Si vous avez besoin de rechercher plusieurs mots dans l’URL, vous pouvez utiliser l’opérateur de Google allinurl. Par exemple, utilisez la syntaxe Google suivante pour rechercher les mots Office SharePoint dans les URLs.

allinurl:Office SharePoint

Comment chercher dans un titre d’une page

Les pages web possèdent systématiquement un titre. Celui-ci peut être renseigné ou pas, mais généralement il l’est.

Si vous cherchez les pages qui contiennent le mot SharePoint dans le titre, utilisez la syntaxe Google :

Syntaxe Google pour le titre
Syntaxe Google pour le titre

L’intérêt d’utiliser une recherche sur le titre est d’obtenir à priori des résultats plus ciblés.

En effet, si votre mot clé est dans le titre et pas seulement dans le contenu de la page, c’est qu’il s’agit probablement d’une page qui lui est consacrée.

intitle:SharePoint

Pour rechercher plusieurs mots dans le titre, utilisez la syntaxe Google suivante.

allintitle:Office SharePoint

Vous remarquerez  que certains sites proposent des listes de musiques gratuites, ou de bandes dessinées, etc.

Vous pouvez obtenir ces listes avec une requête comme  par exemple.

allintitle:liste bd

Sachez qu’il existe des opérateurs équivalents pour chercher dans le corps du texte.

intext:SharePoint

De même, pour chercher plusieurs mots dans le corps du texte.

allintext:Office SharePoint

C’est pareil pour les ancres dans le HTML : inanchor et allinanchor. Ces opérateurs limitent la recherche aux pages web qui contiennent des liens avec les mots clés que vous recherchez dans l’ancre, si elle est cliquable.

Ensuite

Le sujet n’est pas épuisé ! Pas du tout !

La technique c’est important. Toutefois, ce qui est aussi important dans la recherche est votre capacité à imaginer comment l’information est stockée.

Bien sûr, vous le faites naturellement. Quand vous recherchez à acheter une voiture vous tapez la recherche “vente voiture citroen ds 7 crossback” et non pas “achat …”. En effet, le vendeur mettra le mot vente dans son annonce, ou bien celle-ci sera dans la colonne des ventes.

Aussi, l’article suivant vous donne des recherches complètes. Elles utilisent les techniques de cet article ainsi que des nouvelles.

Catégories
Prestations Audits Formations

Recherche avancée Google : Comprendre

Dans cet article, vous allez découvrir les fonctionnalités cachées de recherche avancée Google. Ces fonctionnalités de recherche vous permettent de trouver plus efficacement les informations que vous souhaitez obtenir.

En effet, devant le déluge d’informations, il devient de plus en plus difficile de trouver rapidement ce que vous voulez. L’information ou le fichier recherché peut exister. Il peut même être présent dans les résultats de recherche sans que vous le voyez.

L’objectif est donc de faire une requête de recherche suffisamment précise. C’est possible avec la recherche avancée Google.

Avant d’aller plus loin, gardez à l’esprit que l’indexation n’est pas une science exacte. D’autre part, Google n’indexe pas tout le contenu accessible du web.

Assistant de recherche avancée Google

Pour vous aider à réaliser une recherche avancée Google, vous pouvez aller directement sur la page qui s’intitule Recherche avancée Google : https://www.google.fr/advanced_search.

Recherche avancée Google
Recherche avancée Google

Cette page vous propose de trouver des pages ou des fichiers en remplissant son formulaire.

Saisissez dans la première case (“tous les mots suivants”) : cerise verte puis cliquez sur le bouton Recherche avancée (en bas).

Vous obtenez en priorité les pages qui contiennent les mots cerise verte. Mais vous obtenez aussi les pages qui contiennent verte cerise, dans cet ordre. De plus, vous aurez aussi certaines pages qui contiennent uniquement cerise ou uniquement verte. Au total, il y a environ 439 000 résultats.

Ce résultat est exactement identique à celui que vous auriez obtenu en faisant une recherche classique Google. Ce qui vous intéresse se trouve donc dans les autres cases du formulaire.

Faire une recherche exacte

Pour chercher uniquement les pages qui contiennent les mots cerise verte dans cet ordre.

Effacez le contenu de la première case et saisissez les mots cerise verte dans la seconde case (“ce mot ou cette expression exact(e)”) puis cliquez sur le bouton Recherche avancée.

Vous obtenez les pages qui contiennent les mots cerise verte dans cet ordre. Grâce à la lemmatisation, vous pouvez aussi obtenir les pages qui contiennent cerise vert, cerises vertes, etc. Toutefois, elles sont affichées à la suite.

Cette requête est identique à celle que vous auriez pu faire classiquement en ajoutant directement des guillemets : “cerise verte”. L’avantage de cette requête est d’être plus précise. En effet, il y a environ 11 500 résultats.

Chercher un des mots

Pour chercher uniquement les pages qui contiennent un des deux mots cerise ou verte.

Effacez le contenu existant et saisissez les mots cerise verte dans la troisième case (“l’un des mots suivants”) puis cliquez sur le bouton Recherche avancée.

Contrairement à la toute première requête, vous obtenez beaucoup plus de résultats. En effet, il y a environ 123 000 000 résultats. C’est normal car vous obtenez toutes les pages qui contiennent cerise ou verte. C’est à peu près comme si vous faisiez une recherche sur cerise (33 800 000 résultats) et une autre recherche sur verte (118 000 000).

Dans la recherche classique, cette recherche peut se taper directement sous la forme cerise OR verte. Remarquez la présence du mot clé OR, c’est-à-dire le mot OU en anglais. Il faut l’écrire en majuscule OR, et non pas or.

Il existe aussi l’opérateur AND. Celui-ci permet souvent de combiner des expressions complexes. Mais vous pouvez aussi l’utiliser pour rechercher explicitement deux termes, comme dans cerise AND verte.

Enfin, il existe aussi l’opérateur AROUND(). Celui-ci indique le nombre de mots qui peut séparer deux termes. Par exemples la requête suivante recherche toutes les pages où cerise peut être éloigné jusqu’à 7 mots de verte.

cerise AROUND(7) verte

Éliminer sciemment des résultats de la recherche

Quand vous obtenez beaucoup trop de résultats, vous pouvez éliminer les pages qui ne vous intéressent pas du résultat de la recherche.

Par exemple, si vous voulez avoir uniquement les pages qui contiennent cerise verte mais qui ne contiennent pas le mot rouge.

Saisissez dans la première case (“tous les mots suivants”) : cerise verte puis  saisissez le mot rouge dans la quatrième case (“aucun des mots suivants”) puis cliquez sur le bouton Recherche avancée.

Vous obtenez 426 000 résultats. C’est normal que vous obteniez moins de pages car vous éliminez du résultat les pages qui contiennent le mot rouge.

Dans la recherche classique, vous pouvez obtenir l’équivalent en tapant directement cerise verte -rouge. Notez la présence du caractère – (moins) devant le mot rouge. Ce caractère indique qu’il faut supprimer toutes les pages qui contiennent ce mot dans le résultat.

Inversement, vous pouvez utiliser le signe plus (+) pour forcer la présence des expressions ou mots-clés dans le contenu, le titre, etc.

Faire une recherche sur une date

Vous pouvez affiner encore plus votre recherche, si vous vous intéressez aux résultats qui concernent une période précise.

Par exemple, vous vous intéressez aux pages qui contiennent cerise verte pour l’année 2018.

Saisissez dans la première case (“tous les mots suivants”) : cerise verte puis  saisissez le mot 2018 dans les deux cases de la cinquième ligne (“nombres compris entre”) puis cliquez sur le bouton Recherche avancée.

Vous obtenez environ 74 800 résultats.

Pour obtenir directement ce résultat, vous pouvez taper dans une recherche classique cerise verte 2018..2018. Notez la présence des “..” (deux points) dans la syntaxe pour séparer la valeur basse de la plage de la valeur haute.

En résumé

Grâce à cette recherche avancée Google, vous pouvez affiner considérablement vos recherches.

Notamment, vous pouvez ajouter des guillemets autour d’un ou plusieurs  mots afin d’obtenir exactement les pages qui correspondent à votre requête.

Ensuite, vous pouvez mettre un signe – (moins) devant les mots à exclure afin de limiter les résultats.

Enfin, vous pouvez placer deux points entre les nombres, et ajouter éventuellement un mot précis pour affiner vos résultats. Par exemple, vous pouvez faire une requête sur un site qui possède entre 1000 et 2000 commentaires 1000..2000 commentaires.

Catégories
Prestations Audits Formations

Rendre Firefox plus sûr

Firefox plus sûr, c’est possible. En effet, dans cet article, vous allez découvrir comment vous pouvez renforcer la confidentialité et l’anonymat de vos échanges dans Firefox.

Pourquoi rendre le navigateur Firefox plus sûr

Dans sa toute dernière version, Firefox est probablement un des navigateurs les plus sûrs. En effet, par construction, il respecte votre vie privée et la sécurité de vos échanges.

Toutefois, si vous ne voulez pas vous faire envahir par des publicités inopportunes voire des e-mails non-sollicités, vous pouvez prendre ces précautions supplémentaires.

En effet, il faut savoir que les informations transmises par votre navigateur peuvent servir à vous identifier, y compris derrière un VPN.

Il existe bien d’autres informations transmises à votre insu par votre navigateur, y compris Firefox. Par exemple, les sites web peuvent recevoir une notification du navigateur si vous copiez une de leurs images.

Procédure pour rendre le navigateur Firefox plus sûr

Globalement, le paramétrage est bon pour disposer d’un navigateur Firefox plus sûr. Toutefois, les équipes de Firefox laissent certaines options qui apportent du confort supplémentaire à l’utilisateur.

Malheureusement, certains sites web ou des personnes malveillantes peuvent tirer profit de ce confort supplémentaire et l’utiliser contre vous.

Aussi, si vous voulez rendre Firefox plus sûr, cliquez sur le lien Ouvrir le menu (en haut, à droite de Firefox) puis Options.

Dans l’onglet Options, sous la section Général et sous Au démarrage de Firefox, cliquez sur Afficher une page vide.

Ensuite, dans le volet de gauche, vous cliquez sur Vie privée et sécurité.

Sous Formulaires et mots de passe, vous décochez Enregistrer les identifiants et les mots de passe pour les sites web. Ensuite, vous cliquez sur le bouton Identifiants enregistrés. Si vous avez des identifiants enregistrés, vous les supprimez. Plutôt que de confier à votre navigateur la gestion de vos identifiants, il est préférable d’utiliser un Gestionnaire de mots de passe.

Sous Historique, dans la liste déroulante des Règles de conservation, vous sélectionnez Utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique.

Vous décochez la case de Conserver l’historique de navigation et des téléchargements. Ensuite, vous décochez la case de Conserver l’historique des recherches et des formulaires. Puis vous cochez la case Accepter les cookies.

Dans la liste déroulante de Accepter les cookies tiers, vous sélectionnez Jamais. Dans la liste déroulante de Les conserver jusqu’à, vous sélectionnez La fermeture de Firefox. Puis vous cochez la case Vider l’historique lors de la fermeture de Firefox.

Sous Collecte de données par Firefox et utilisation, décochez la case Autoriser Firefox à envoyer des données techniques et des données d’interaction à Mozilla. Ensuite, décochez Autoriser Firefox à envoyer les rapports de plantage à Mozilla.

Autres paramètres à modifier pour rendre Firefox plus sûr

Cette deuxième série de modifications s’adresse à des utilisateurs avertis.

Toutefois, les modifications que vous allez faire dans ce chapitre sont réversibles. Si vous estimez que l’impact sur votre expérience de navigation est trop inconfortable, vous pouvez toujours revenir en arrière.

Dans la barre de navigation, vous tapez about:config.

Sur l’avertissement, vous cliquez sur Je prends le risque.

Dans la barre Rechercher, vous tapez privacy.trackingprotection.enabled. Quand cette valeur s’affiche, vous double-cliquez dessus pour la bascule de false à true.

Vous remarquerez que ligne s’affiche en gras pour attirer l’attention sur un changement de valeur par rapport à la valeur par défaut.

Firefox plus sûr
Firefox plus sûr

Vous refaites la même manipulation, pour attribuer les valeurs suivantes :

Attention, si vous basculez à false le paramètre ci-dessus, vous ne pourrez plus faire de copier-coller dans le navigateur avec le clavier. Vous devrez utiliser le copier-coller avec la souris uniquement.

  • media.navigator.enabled avec la valeur false.
  • dom.battery.enabled avec la valeur false.
  • extensions.pocket.enabled avec la valeur false.
  • media.peerconnection.enabled avec la valeur false.
  • media.peerconnection.turn.disable avec la valeur true.
  • media.peerconnection.use_document_iceservers avec la valeur false.
  • media.peerconnection.video.enabled avec la valeur false.

Ces manipulations permettent de renforcer l’anonymat de vos échanges. Elles sont largement suffisantes pour naviguer sur le web sans se faire harceler par des publicités intrusives.

Si vous souhaitez revenir à la valeur précédente pour un de ces paramètres, il suffit de refaire la manipulation mais en inversant les valeur. Si par exemple, la valeur actuelle modifiée est false, vous la basculez en true.

D’ailleurs, dans ce cas, vous verrez que la ligne s’affiche en police normale (non grasse) pour indiquer qu’elle est revenue à sa valeur par défaut.

Catégories
Prestations Audits Formations

Retrouver une personne ou un objet avec une photo

Une astuce permet de retrouver une personne ou un objet à partir de sa photo ou de son image dans Google. En effet, Google permet de faire une recherche à partir d’une simple image. Ce qui vous permet d’effectuer des recherches sur Google à l’aide d’images au lieu de texte.

Retrouver une personne

Cette possibilité de retrouver une personne ou un objet à partir de sa photo  ou d’une image offre de nombreuses possibilités intéressantes.

Par exemple, vous pouvez trouver l’origine d’une photo ou d’une image. En effet, certains peuvent chercher à vous vendre un objet qu’il ne possède pas. Il suffit qu’il récupère la photo ou l’image sur un site web.

Autre exemple. Vous pouvez retrouver la page Facebook d’une personne grâce à une photo sur laquelle il figure.

De manière générale, si vous retrouver l’origine d’une photo ou d’une image sur internet vous obtiendrez plus d’informations précises. Cela permet de révéler les informations relatives au nombre d’utilisation sur le web ou bien de vous aider à savoir qui a publié l’image en premier.

Retrouver une personne
Retrouver une personne

Pour retrouver une personne ou un objet avec Google Images, vous indiquez l’URL de l’image. Vous pouvez aussi importer directement une image.

Dans ce cas, le lancement de la recherche se fait automatiquement. Vous voyez les sites qui possèdent la même image ou une image similaire.

Par ailleurs, Google associe souvent un mot ou une phrase à l’image. Selon Google, ce mot est l’hypothèse la plus probable pour l’image.

Bien évidemment, vous pouvez changer ce mot ou la phrase. Puis, vous relancez la requête.

Autres sites de recherche par l’image

Si Google Images ne suffit pas, vous avez aussi le site TinEye https://www.tineye.com/ qui est intéressant. Le principe est exactement le même.

Sur TinEye, vous pouvez charger une image directement. Vous pouvez aussi indiquer l’emplacement sur le web de l’image via une URL.

Catégories
Prestations Audits Formations

Lutter contre le vol d’identité sur Internet

Dans cette vidéo, vous allez découvrir ce qu’est le vol d’identité. Vous verrez à quoi sert le vol d’identité. Vous verrez aussi comment vous protéger du vol d’identité.

https://www.youtube.com/watch?v=ZebOhIAw8zg

En particulier, les données privées sont la nouvelle monnaie d’échange sur Internet. A ceux qui prétendent n’avoir rien à cacher, un juriste leur répondait: “Pourquoi mettez-vous des rideaux à vos fenêtres ?”.

Si le mot peut faire sourire, malgré sa pertinence, la réalité du Web n’est pas toujours gaie.

Notamment, le harcèlement d’un individu peut se propager et s’amplifier avec les réseaux sociaux. Ces persécutions conduisent parfois certains jusqu’au suicide. Même si cette situation est exceptionnelle, elle n’en demeure pas moins dramatique.

Vol d'identité
(image: Michal Zacharzewski, SXC)

Qu’est-ce que le vol d’identité ?

Le vol d’identité, ou usurpation d’identité, a lieu lorsqu’une personne récupère des informations personnelles de la victime pour se faire passer pour elle afin de commettre un délit ou un crime.

Cette technique criminelle consiste donc à usurper une identité afin de “brouiller” les pistes et éviter que les forces de l’ordre “remonte” jusqu’au coupable. Celui-ci bénéficie d’un sentiment d’impunité. Cela lui permet de commettre ces crimes sans être inquiété.

Le vol d’identité est le crime qui augmente le plus vite en Californie en… 2002. Dix ans plus tard, ce phénomène est présent en France, Belgique, Suisse et consorts.

Le vol d’identité numérique est une activité criminelle qui prend de plus en en plus d’ampleur. Le vol d’identité consiste à utiliser les informations d’identité (nom, prénom, date de naissance, téléphone, adresse, etc.) d’une autre personne afin de se faire passer pour elle. L’usurpation de plaques d’immatriculations de voiture est aussi une pratique répandue.

Les renseignements personnels concernent des informations qui permettent d’identifier une personne:

  • Le nom, prénom, date et lieu de naissance,
  • Le numéro de téléphone fixe ou mobile,
  • L’adresse physique personnelle ou l’adresse email personnelle,
  • L’adresse physique professionnelle ou l’adresse email professionnelle,
  • Numéro de la carte d’identité ou du passeport,
  • Données d’identification nationale,
  • Immatriculation du permis de conduire,
  • Numéro de compte bancaire et numéro d’identification personnel.

Vous vous demandez certainement comment ces informations peuvent servir des criminels.

A quoi sert l’usurpation d’identité ?

Le vol d’identité permet à un criminel d’obtenir un crédit ou un prêt personnel à votre nom. Tandis que lui obtiendra le montant du prêt, il ne vous restera plus qu’à payer les mensualités.

Il peut aussi faire ouvrir un compte de téléphone cellulaire en usurpant votre nom.

Le criminel peut aussi usurper votre identité pour obtenir un document officiel, comme un permis de conduire avec sa photo et votre nom et adresse.

Dans le domaine de l’emploi, une femme a découvert qu’elle était victime d’une usurpation d’identité en postulant à un travail. L’employeur l’a informé qu’elle était déjà recensée comme salariée de l’entreprise. Dans cet exemple, l’usurpatrice était une proche de la victime.

Un usurpateur peut aussi louer un appartement sous un nom d’emprunt qui correspond à une personne réelle.

Toutefois, le vol d’identité ne se limite pas à des questions d’argent ou de biens matériels. Il peut être bien plus grave.

A la suite d’un banal contrôle des forces de l’ordre, une personne innocente a eu des ennuis (temporaires mais très désagréables) car un criminel agissait sous couvert de son identité et à son insu.

Comment Internet simplifie-t-il le vol d’identité ?

Avec Internet, il devient de plus en plus facile de se faire voler ses renseignements personnels.

Il existe des programmes qui sont spécialisés dans la récupération d’informations personnelles. Ces programmes (spywares) s’installent souvent à votre insu. Vous pouvez les éliminer à l’aide d’un anti-virus généraliste:

ou spécialisé comme ceux-là:

  • Ad-Aware de LavaSoft
  • Malwarebytes’ Anti-Malware
  • Glary Utilities
  • Spybot Search and Destroy

Le vol d’identité simplifié

Le vol d’identité devient de plus en plus simple grâce aux informations personnelles laissées volontairement à la disposition du grand public par les internautes eux-mêmes, les sociétés et même les administrations publiques sur le web.

De manière générale, il est estimé qu’environ 90% des informations sont ouvertes au public. En langage de renseignement, il s’agit d’informations blanches. Une information blanche est une information aisément et licitement accessible.

A titre d’exemple, la toute nouvelle stratégie secrète d’une entreprise peut se trouver publiée dans l’annexe du rapport des commissaires aux comptes. Ce rapport est directement téléchargeable à partir du site Web de l’entreprise concernée.

Pour en revenir au vol d’identité, les sources deviennent littéralement innombrables. Vous allez pouvoir le vérifier par vous-même.

Important. Avant tout, téléchargez, installez et exécutez le logiciel CCleaner qui vous permet d’effacer les cookies de votre ordinateur avant de faire les recherches.

Que sait-on sur vous ?

Ensuite, lancez les recherches suivantes sur vous même en combinant les critères.

Par exemple, si je suppose que vous vous nommez John Doe et que vous résidez à VilleBidon, vous pouvez essayer dans Google, puis Yahoo et enfin Bing, les recherches suivantes:

  • “John Doe”
  • “Doe John”
  • JohnDoe
  • John Doe VilleBidon
  • etc.

Vous avez peut-être déjà récupéré un âge, une date de naissance, une ancienne adresse email oubliée.

Faites aussi une recherche à partit de votre adresse email. Par exemple, si votre adresse email est john.doe@emailbidon.com:

  • john.doe@emailbidon.com
  • john.doe (at) emailbidon.dom
  • john.doe (at) email (point) com
  • etc.

Utilisez les sites spécialisés

Notamment, pensez à élargir à d’autres moteurs de recherche que Google. Malgré sa pertinence, il lui arrive de passer à coté de résultats que Yahoo peut trouver par exemple.

Par ailleurs, la moisson sera encore meilleure avec les sites spécialisés comme:

  • Copains d’avant
  • Pipl
  • Webmii
  • Yatedo

ou les sites de réseaux sociaux:

  • Profil Google
  • Facebook
  • Twitter

De plus, les américains disposent de sites web encore plus intrusifs:

  • Intelius
  • ZabaSearch

Le premier site permet notamment d’obtenir des informations personnelles comme votre revenu annuel, la valeur de votre maison ou vos antécédents juridiques.

Dans un prochain article, vous saurez comment détruire les preuves de votre présence sur le web.

Lisez aussi l’article sur l’identité numérique. Puis apprenez comment Protéger son compte Yahoo et comment Protéger son compte Outlook.

Catégories
Prestations Audits Formations

Se protéger des escroqueries Internet

Pour se protéger des escroqueries Internet, un site officiel français a fait son apparition pour lutter contre les escroqueries : Internet Signalement. Ce site permet de signaler tout ce qui vous paraît être malhonnête, illégal ou une escroquerie sur Internet.

Attention toutefois ! Le site rappelle que l’utilisation du site de signalement pour effectuer des dénonciations mensongères fera systématiquement l’objet de poursuites judiciaires.

Nous vous déconseillons donc d’utiliser ce site pour vous “venger” d’un site marchand (ou non). Il est toujours préférable d’interroger la personne avec qui vous avez un différend.

Lisez aussi l’article sur une réelle Escroquerie par e-mail. Vous verrez comment éviter de tomber dans le piège de l’escroc.

Que pouvez-vous signaler ?

Vous pouvez signaler les contenus illicites d’Internet. Autrement dit, il s’agit de contenus (sites web, e-mail, etc.) illégaux.

Si le contenu est uniquement immoral, vous n’avez pas à faire de signalement. Une fois de plus, s’il s’agit d’une affaire privée, n’utilisez pas ce moyen.

Sur leur site, vous pouvez transmettre le contenu illégal. Si c’est un site web, le lien (URL) suffit. Cependant, vous avez intérêt à prendre une copie d’écran grâce à la combinaison des touches Windows + Impr du clavier. Avec cette combinaison, Windows crée automatiquement un fichier avec le contenu de l’écran dans le dossier Captures d’écran sous votre dossier Images. Le nom du fichier est Capture d’écran (X), où X est un numéro à la suite.

Ensuite, les forces de l’ordre déterminent si le contenu constitue une infraction à la loi.

Ne vous faites pas avoir avec un système pyramidal. Certains systèmes malhonnêtes se cachent habilement derrière cette escroquerie.

En cas d’infraction

En cas d’infraction, un service diligente une enquête.

Le service peut être la Police Nationale, la Gendarmerie Nationale, les Douanes ou la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

Si le contenu signalé est hébergé à l’étranger, il est transmis à Interpol qui l’oriente vers les autorités judiciaires du pays concerné. Toutefois, il est évident que la réponse sera différente selon le pays.

Sachez que vous n’êtes pas obligé d’indiquer votre identité. Toutefois, ils enregistrent systématiquement votre adresse IP.

L’inconvénient de ce système, c’est qu’il ne sera pas toujours possible de remonter à l’auteur d’un signalement, notamment en cas d’abus.

Se protéger des escroqueries Internet

Pour vous protéger des escroqueries Internet, vous pouvez consulter aussi le site du Ministère de l’intérieur.

Il regorge d’exemples d’escroqueries édifiantes qui peuvent vous éviter de vous faire avoir : Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité / A votre service – Ministère de l’Intérieur

Soyez prudent !

Se protéger des escroqueries Internet
Se protéger des escroqueries Internet
Catégories
Prestations Audits Formations

Surfer en sécurité sur Internet

Pour surfer en sécurité sur internet, vous devez avoir les outils suivants. Ces outils vous permettent de vous protéger sur le Web. Ils concernent tous les sites. Ils s’appliquent aussi pour toutes les activités liées à l’ordinateur.

La pratique d’Internet conduit à consulter beaucoup de sites, dont certains peuvent être douteux. Il est donc préférable de vérifier que le PC est prêt à se protéger.

surfer en sécurité sur internet
(image: Bartek Ambrozik)

Installer un antivirus

Pour cela, équipez votre ordinateur d’un anti-virus qui analyse en temps réel comme Avast!NOD32, Microsoft Security Essentials etc.

Les anti-virus proposent souvent un anti-spyware en complément. Et il est indispensable de disposez d’un anti-spyware.

Installer un antimalware

Un spyware, ou malware, est un logiciel malveillant qui capte vos informations personnelles (numéros de carte bancaire, les mots de passe, etc.) à votre insu.

Ensuite, le malware renvoie ces informations vers des sites qui vont les exploiter à des fins généralement lucratives.

Si votre ordinateur a un comportement bizarre ou anormal (ralentissement, activité réseau inhabituelle, etc.), vous avez intérêt à utiliser un logiciel anti-malware.

Il est même parfois nécessaire d’essayer plusieurs anti-malware en complément :

Lors d’une analyse de 3 ordinateurs physiquement proches, dotés uniquement d’un antivirus, les résultats ont révélé 1 malware sur l’ordinateur n°1, puis 5 malwares sur l’ordinateur n°2 et enfin plus de 12 malwares sur l’ordinateur n°3.

Installer un pare-feu

Enfin, vérifiez que votre ordinateur dispose d’un pare-feu (“firewall”). Depuis plusieurs années, Windows dispose d’un pare-feu.

Le but du pare-feu est d’éviter l’intrusion sur votre ordinateur grâce à la connexion Internet. Pour garantir au pare-feu son efficacité, il doit être mis à jour régulièrement car les pirates (“hackers” ou “crackers”) inventent sans cesse des contre-parades pour contourner les dispositifs de sécurité.

Garder à jour Windows pour surfer en sécurité sur internet

Pour la mise à jour Microsoft Windows, utilisez Windows Update ou Microsoft Update, si vous avez cette option.

Pour cela, recherchez sur Windows Update (ou Microsoft Update). Puis suivez les instructions à l’écran.

Mettre à jour vos logiciels

Maintenant, la plupart des logiciels d’envergure propose spontanément d’installer une mise à jour, lorsqu’elle est disponible.

Acceptez la mise à jour car très souvent elle est motivée par des raisons de sécurité, afin de rendre votre ordinateur moins vulnérable.

Malgré tout, déclinez toutes les propositions de mises à jour qui émanent de sites web, sauf si le site web est légitime pour le proposer.

Par exemple, il est légitime que le site officiel d’Adobe propose une mise à jour de leur logiciel Adobe Flash Player. En revanche, c’est à refuser si cela provient d’un site non-conventionnel.

Catégories
Prestations Audits Formations

Site web anonyme : Comprendre

Vous pouvez avoir un site web anonyme. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un site web dont vous êtes le propriétaire. Par contre personne ne le sait et il n’est pas possible de savoir qui est le propriétaire. On vous explique comment.

Si le propriétaire d’un site web n’a pas pris de précautions, il est facile de connaître son identité (nom, prénom). Vous pouvez aussi retrouver son adresse personnelle et son numéro de téléphone.

En effet, toutes ces informations sont stockées dans un annuaire central qui s’appelle Whois. Il existe des sites web qui proposent d’interroger gratuitement cet annuaire, comme par exemple, whois.domaintools.com.

S’ils ont votre numéro de téléphone, certains internautes n’hésitent pas alors à vous appeler un dimanche pour exposer leurs problèmes personnels ou pire encore.

Cacher ses informations personnelles

Afin de protéger son identité ou d’éviter des harceleurs, les hébergeurs de sites web proposent des services qui cachent les informations personnelles. Cela vous permet d’avoir un site web anonyme.

De cette manière l’adresse, le numéro de téléphone et l’émail du propriétaire du site web sont remplacés par ceux de l’hébergeur.

En revanche, votre nom et prénom peuvent toujours être apparents. Aussi, certains hébergeurs de site Web proposent maintenant de cacher votre nom et prénom. Du coup, vous avez un site web anonyme pour de bon.

Cependant, si vous souhaitez préserver totalement votre vie privée personnelle et familiale, cette solution est insuffisante.

En effet, une recherche dans un moteur de recherches et un peu d’ingéniosité permet parfois de retrouver les coordonnées de la personne.

Site web anonyme
(image: Michal Zacharzewski, SXC)

Renforcer sa tranquillité avec un site web anonyme

Aussi, vous pouvez souhaiter qu’il ne soit pas possible de vous retrouver à partir de votre site web.

Dans cet article nous n’abordons pas les aspects législatifs liés aux obligations de déclaration d’un site web car ils dépendent de chaque pays. N’utilisez pas non plus ces techniques pour violer la loi. Les forces de l’ordre vous retrouveront un jour ou l’autre.

Des sociétés spécialisées proposent de renforcer considérablement la confidentialité de ces informations.

Par exemple, le site Domains by Proxy® propose des services qui masquent totalement vos coordonnées dans le Whois.

Précision importante. Il n’y a aucun sponsoring de leur part.

Pour moins de 10 € / an, cette société américaine cache toutes vos coordonnées personnelles. Elle ne les révèle que sur réquisition légale. Elle le fera aussi si vous profitez de l’anonymat pour faire du spam, violer la loi, ou vous livrer à des activités moralement répréhensibles.

Si vous êtes citoyen européen, vous pouvez aussi renforcer la protection de vos données personnelles pour un coût raisonnable en faisant héberger votre site sur un site américain comme, par exemple, Go Daddy.

Autre précision importante. Il n’y a pas de sponsoring non plus du site Go Daddy.

Il deviendra encore plus difficile à un spammeur ou un harceleur de trouver vos coordonnées personnelles. Go Daddy travaille en collaboration avec Domains by Proxy®.

Pour savoir comment vous pouvez supprimer mes informations personnelles sur le web et sur Internet

Catégories
Prestations Audits Formations

Supprimer mes informations sur Google

En France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a publié une fiche pratique qui explique comment supprimer mes informations sur Google ou d’un autre moteur de recherche.

Index des moteurs de recherches

Les moteurs recherche (Google, Bing, Yahoo, etc) utilisent des programmes qui balaient tous les contenus trouvés sur Internet. Ce contenu sert à créer un index. Le fournisseur du moteur de recherche, par exemple Google, stocke l’index dans d’immenses bases de données.

Ensuite, les internautes interrogent cet index pour trouver l’information. Les recherches que vous soumettez au moteur de recherche sont analysées par celui-ci pour vous répondre mais pas seulement.

En effet, le moteur de recherche stocke systématiquement vos recherches et les analysent pour identifier vos centres d’intérêts.

Par exemple, si vous tapez “recette gâteau”, votre centre d’intérêts sera classé comme étant “Culinaire”.

Supprimer mes informations sur Google
Supprimer mes informations sur Google

Grâce aux liens sur lesquels vous cliquez suite à la recherche, les moteurs de recherche connaissent aussi les sites que vous fréquentez.

D’autres techniques, associées au moteur de recherche, permettent de croiser finement ces informations.

Plus simplement, lorsque vous vous connectez au moteur de recherche Google, celui-ci obtient votre localisation géographique grâce à votre adresse IP. Pour savoir ce que Google sait sur chacun d’entre-nous, découvrez ce que Google sait sur moi.

Les nouveaux contenus alimentent régulièrement l’index des moteurs de recherche. De même, il est aussi rafraîchi si le contenu existant d’un site web est mis à jour.

Avant de supprimer mes informations sur Google

La première démarche à avoir pour supprimer mes informations sur Google ou d’un moteur de recherche consiste donc à supprimer les informations stockées sur un site web qui me concernent.

Dans la fiche pratique, la CNIL vous explique comment contacter le responsable du site. Celui-ci a la possibilité de supprimer vos informations de son site. Il peut aussi demander aux responsables du moteur de recherche de faire disparaître les informations encore présentes dans leur cache.

Supprimer mes informations sur Google du cache

En effet, les moteurs de recherche, toujours avides d’informations, gardent les anciens index dans un “super-index” appelé “cache”. Aussi, pour supprimer mes informations sur Google, il faut que le responsable du site demande d’effacer le cache me concernant des moteurs de recherche.

Cela pose un sérieux problème avec les sites web qui n’existent plus. Tandis que leur contenu est toujours présent dans le cache. Même si un site web a disparu, les moteurs de recherche peuvent continuer à stocker les informations du site dans le cache.

Cette situation n’est pas toujours liée au fonctionnement des moteurs de recherche. Elle est aussi due à des pratiques de certains sites, généralement hébergés hors de votre pays, qui reprennent le contenu des sites existants en le présentant différemment.

Sites web à l’étranger

Une autre difficulté surgit avec les sites web à l’étranger qui hébergent des informations vous concernant (Facebook, Twitter, etc.). Les sites web situés à l’étranger n’obéissent pas à la réglementation locale.

Si la méthode proposée par la CNIL française peut être valable en France, elle se heurtera à des fins de non-recevoir de la part des sites hébergés à l’étranger dans la plupart des cas.

Bien évidemment des sites web de notoriété mondiale peuvent être sensibles à leurs images pour des raisons purement commerciales et ils peuvent, pour cette raisons, accepter de se plier aux injonctions d’organismes publics.

A contrario, les sites web de moindre notoriété, ou à la solde de personnes sans scrupule, peuvent compter sur les faiblesses des composantes de la société civile, comme par exemple:

    • Souveraineté nationale,
    • Législation différente,
    • Absence de véritable coopération,
    • Inertie,
    • etc.

Dans un prochain article, vous saurez comment préservez votre tranquillité.

Catégories
Prestations Audits Formations

Cookies du navigateur web

Les sites web créent les cookies du navigateur web. Il s’agit de petits fichiers. Votre navigateur web les enregistre sur votre ordinateur. Le navigateur web et le site web procèdent à leur échange à chaque transmission. Ils servent à échanger des informations et à personnaliser le site web pour vous.

Normalement, vous ne voyez pas ces fichiers. En effet, le navigateur web les stocke dans un répertoire technique de Windows. Ils fournissent un moyen pour les sites Web que vous visitez de vous identifier de manière unique.

Cookies du navigateur web
(image : Flavio Takemoto)

Exemple de fonctionnement d’un cookie

Lorsque vous vous connectez sur un site marchand, celui fabrique un cookie qui contient un code unique d’identification généré automatiquement. Dans la base de données du serveur du site marchand, celui associe ce code unique à vos coordonnées.

Si vous éteignez votre ordinateur, le navigateur n’efface pas le fichier. Lorsque vous vous connecterez à nouveau sur le site web, celui-ci recevra le cookie qu’il a créé. Si le fichier est toujours présent, il extrait le code unique. Ensuite, grâce à l’association dans sa base, il est capable de vous identifier.

Ainsi le site marchand peut afficher votre dernier panier.

L’intérêt du cookie ne s’arrête pas aux sites marchands.

Car les cookies du navigateur web peuvent aussi garder une trace de vos préférences sur le web.

Les régies de publicités sur Interne utilisent des cookies pour suivre les préférences des utilisateurs Web. Ensuite, ils proposent des annonces sur mesure.

Notamment, c’est la technique utilisée par Google et décrite dans l’article Comment supprimer ses traces de Google ?

Lien entre cookies et navigateur

Il est important de comprendre que chaque navigateur gère ses cookies. Un navigateur ne récupère pas les cookies d’un autre navigateur.

Si vous changez de navigateur, vous n’aurez pas les mêmes cookies que le navigateur précédent.

De plus, si vous passez en navigation privée dans Chrome, ou en InPrivate dans Edge, le navigateur les supprime à sa fermeture.

Les cookies du navigateur web sont-ils sans danger ?

En théorie, un cookie bénéficie de protections renforcées. En effet, le cookie ne peut être lu que par le site web qui l’a crée car il comporte le nom du domaine du site. Par exemple, l’adresse questcequecest.com. Il dispose également d’une date d’expiration au delà de laquelle le navigateur le supprime.

Toutefois, dans la pratique, il existe des possibilités, techniquement élaborées, qui permettent à un site web malfaisant d’accéder au contenu d’un cookie.

Sous certaines conditions, il est même possible de recréer un faux cookie et donc de se faire passer pour quelqu’un d’autre.

A cause de ces techniques de contournement, certains sites web vous demandent régulièrement votre mot de passe pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une usurpation d’identité numérique.

Régies publicitaires

Il existe aussi un risque d’une tout autre nature. Il s’agit des régies de publicités sur Internet.

En effet, vous avez vu que lorsque vous surfez sur le web, vos goûts et préférences sont stockés dans les cookies. Par exemple, si vous consultez essentiellement des sites de musique à télécharger, le cookie de la régie publicitaire stocke l’information que votre centre d’intérêts est la musique. Vous verrez donc des publicités, par exemple dans Google AdSense, qui présentent des sites de musique. Cela s’appelle la publicité comportementale.

De même, il est maintenant possible de connaître votre emplacement géographique. C’est ce qui s’appelle la géo-localisation ou géo-référencement. Cette information est aussi stockée dans le cookie. Par exemple, si vous surfez dans le grand Lyon, ne soyez pas surpris de voir apparaître principalement des publicités pour des commerces à Tassin-la-Demi-Lune.

Comme les grands sites web confient leurs annonces aux régies publicitaires, celles-ci gèrent la publicité d’un ensemble de plusieurs sites web. Dans ce cas, la régie peut aisément repérer votre parcours sur des sites complètement différents et établir vos habitudes de consommations ou, tout simplement, vos goûts.

Si vous vous identifiez sur un des sites géré par la régie publicitaire, celle-ci pourra vous identifier et associer le profil calculé, grâce au cookie, avec votre compte. La confidentialité de vos préférences est donc compromise.

Est-il possible de supprimer les cookies du navigateur web ?

En effet, il existe plusieurs méthodes efficaces. Pour savoir comment effacer les cookies, consultez notre article sur l’outil CCleaner. L’inconvénient de CCleaner est qu’il est nécessaire de le passer régulièrement. De plus, si vous supprimez ou interdisez complètement les cookies dans votre navigateur, vous risquez d’en subir les inconvénients : saisie continuelle des identifiants de connexion, perte d’informations personnalisées sur des sites que vous pratiquez régulièrement, etc.

Il existe une autre méthode qui consiste à empêcher uniquement la création des cookies publicitaires.

En particulier, vous disposez des services de la Network Advertising Initiative. Cette association rassemble de nombreuses régies publicitaires. La Network Advertising Initiative vous propose de mettre fin à votre participation à la publicité comportementale pour environ 100 régies publicitaires dont celles de Google, via DoubleClick et Microsoft, via Atlas Technology.

Le fait de mettre fin à sa participation à un réseau signifie que celui-ci cessera d’envoyer des publicités adaptées à vos préférences et habitudes d’utilisation.

Catégories
Prestations Audits Formations

Protéger mes informations personnelles

Certains sites web me demandent un mot de passe pour protéger mes informations personnelles. Il s’agit de sites financiers ou marchands, comptes emails, etc. Ce mot de passe est associé à un compte ou à une adresse email.

Le mot de passe est la clef de voûte de votre sécurité. C’est lui qui permet de protéger mes informations personnelles.

Si vous voulez augmenter la sécurité de vos mots de passe, vous trouverez ci-dessous les conseils sur ce qu’il ne faut pas faire et ce qu’il est préférable de faire.

Ce qu’il ne faut pas faire pour protéger mes informations personnelles

  • Connaître ses mots de passe ou choisir des mots de passe faciles à se rappeler,
  • Choisir le même mot de passe pour tous les sites,
  • Utiliser une série de mots de passe identiques,
  • Utiliser des mots de passes qui sont créés à partir d’algorithme ou de procédés automatiques,
  • Stocker ses mots de passe dans une feuille Excel protégée elle-même par un mot de passe.

Ce qu’il faut faire pour protéger mes informations personnelles

  • Ne pas connaître ses mots de passe : oui. Vous avez bien lu (cf. plus bas),
  • Avoir un mot de passe généré aléatoirement,
  • Générer aléatoirement un mot de passe à partir d’une combinaison de lettres MAJUSCULES, minuscules, de chiffres et de symboles (par exemple: % $ ! etc.),
  • Les caractères spéciaux doivent se trouver aussi au milieu du mot de passe et pas seulement au début ou à la fin du mot de passe,
  • Quand c’est possible, avoir un mot de passe d’au moins 28 caractères,
  • Avoir un mot de passe différent par site web,
  • Stocker tous ces mots de passe dans un gestionnaire de mots de passe. Le gestionnaire de mots de passe est une sorte de coffre-fort logiciel.

Outils gratuits pour protéger mes informations personnelles

Plus un mot de passe est long et plus il est difficile de s’en souvenir avec exactitude. Pourtant un mot de passe long est aussi plus difficile à percer. D’où son intérêt pour protéger mes informations personnelles.

Dans la pratique, les sites web acceptent rarement d’aussi long mots de passe. Notamment, ils limitent souvent à 20 caractères et parfois moins, la longueur des mots de passe.

Toutefois, vous avez tout intérêt à utiliser des mots de passe de 28 caractères minimum quand c’est possible. Attention de ne pas prendre trop à la lettre le fait d’avoir un mot de passe de 28 caractères. Une longueur de 27, 30, 31 ou 43 fait aussi l’affaire.

Enfin, les outils présentés ci-dessous vont vous permettre de mettre en application le principe d’avoir des mots de passe longs, complexes et aléatoires. Ils vous permettent même d’utiliser vos mots de passe sans jamais les connaître !

Gestionnaire de mots de passe

Un gestionnaire de mots de passe est un utilitaire de base de données de mots de passe. Les utilisateurs peuvent conserver leurs mots de passe cryptés sur leurs ordinateurs. Une seule combinaison du coffre les déverrouille tous.

Dans la vraie vie, il n’est pas possible de se rappeler tous les mots de passe: connexion au réseau Windows, comptes e-mail, etc.

En outre, vous devez utiliser un mot de passe différent pour chaque compte. Si vous utilisez un seul mot de passe sur tous les sites, ou sur une certaine catégorie de sites, il suffit qu’un cybercriminel vole le mot de passe sur un site peu protégé pour se connecter sur d’autres sites comme celui que vous utilisez pour gérer vos emails ou votre compte bancaire.

Stocker ses mots de passe dans un document Excel, ou Word, protégé lui-même n’est pas suffisant non plus pour protéger mes informations personnelles.

Bien que Microsoft ait largement renforcé la sécurité des documents dans les nouvelles versions (Office 2007 et surtout Office 2010 / 2014), ce n’est pas le cas des versions anciennes (2003 et avant) qui restent facilement “crackables”.

Les gestionnaires de mot de passe vous aident à gérer vos mots de passe de manière sécurisée et donc à protéger mes informations personnelles. Vous pouvez mettre tous vos mots de passe dans une base de données, qui est verrouillée avec une clé maître et / ou un fichier clé et / ou votre compte Windows. Il suffit donc de se rappeler un mot de passe principal et / ou de sélectionner le fichier clé pour déverrouiller la base de données avec les mots de passe cryptés.

Quels sont les meilleurs outils ?

Ce classement est provisoire. Toutefois, selon nous, il s’agit des meilleurs outils pour protéger mes informations personnelles grâce à leur gestion des mots de passe.

KeePass Password Safe

Password Safe

L’avantage d’un gestionnaire de mot de passe est de pouvoir les générer automatiquement. Il est aussi possible de copier-coller le mot de passe, ainsi que l’identifiant du compte, l’URL et d’autres informations. De cette manière, vous n’êtes pas obligé de connaître votre mot de passe.

Démonstration avec KeePass

Protéger mes informations personnelles
Création du compte dans KeePass

Une entrée est créée dans Keepass pour stocker le mot de passe du compte email. Un mot de passe est généré automatiquement.

Génération automatique du mot de passe dans KeePass
Génération automatique du mot de passe dans KeePass

Un nouveau mot de passe peut être généré. Dans Keepass, la complexité est exprimée en bits. Plus le nombre de bits est grand, plus la complexité est importante. Par défaut, le mot de passe n’apparaît jamais.

Génération automatique du nouveau mot de passe
Génération automatique du nouveau mot de passe

Un nouveau mot de passe a été généré. Par défaut, il n’apparaît pas en clair. Pour connaître sa valeur il faut cliquer sur les 3 points en face de Password.

Copie du mot de passe sans le connaître
Copie du mot de passe sans le connaître

Grâce à un copier-coller, il est possible de copier le mot de passe sans le connaître.

Il est important de ne pas connaître le mot de passe, car il n’est pas rare d’entendre un utilisateur le dire, au moins partiellement, pendant qu’il le tape.

Il n’est pas toujours possible de coller un mot de passe. Certains site, comme par exemple PayPal à la création d’un compte, n’autorise pas la copie dans la zone de mot de passe. D’autres sites génèrent un clavier numérique aléatoire, comme par exemple le site de la Caisse d’épargne ou celui de Boursorama lors de l’accès à son compte.

Certains sites interdisent aussi l’utilisation de caractères spéciaux et même parfois des lettres accentuées (!). Toutefois, grâce aux paramètres et aux options des gestionnaires de mot de passe, il est possible de s’adapter à chaque exigence particulière des sites web.

Démonstration avec Password Safe

Password safe
Password safe

Une nouvelle entrée pour stocker un compte et son mot de passe a été créée dans Password Safe.

Modification de la stratégie de mot de passe dans Password Safe
Modification de la stratégie de mot de passe dans Password Safe

Il est possible de s’adapter à une stratégie de mot de passe propre à un site en jouant sur ces critères.

Vérification de la complexité des mots de passe

Les études qui portent sur l’analyse des mots de passe utilisés par les internautes révèlent l’utilisation intensive de mots du dictionnaire.

Ce qui est une erreur car les cybercriminels vont pouvoir faire des attaques sur les mots de passe en utilisant des dictionnaires gigantesques.

Outre les mots des dictionnaires usuels, ces dictionnaires contiennent aussi des noms propres, des noms figurés, des prénoms, des personnages de dessins animés, des jurons, etc.

Cela est vrai aussi pour les altérations de mots du dictionnaire:

  • mots au pluriel,
  • lettres inversées (totalement ou en partie),
  • rajout d’un ou plusieurs chiffres ou caractères spéciaux ($ % ! …) en début ou en fin de mot de passe,
  • abréviations habituelles (Sté pour Société, h pour heure, …),
  • conversions connues (€ pour e, @ pour a, 2 pour de, …).

Idem pour l’utilisation de mots d’une langue étrangère à la vôtre: les cybercriminels sont très ouverts au monde…

La complexité d’un mot de passe dépend de l’usage ou pas de mots du dictionnaire, mais aussi d’autres critères. Par exemple, l’utilisation des lettres adjacentes du clavier est connue aussi. Tout comme la répétition (aaaaaaa) ou la séquence (abcd, 1234, …).

Le mot de passe ne doit surtout pas utiliser des informations personnelles ou de vos proches ou même de vos animaux domestiques:

    • Prénom, surnom, …
    • Date de naissance, d’anniversaire, …
    • Numéro de sécurité sociale, de passeport, de permis, …
    • etc.

Cependant, tous les sites n’offrent pas la possibilité de vérifier la complexité des mots de passe. Les outils de vérification qui existent permettent d’étalonner la complexité mais ils ne garantissent pas la sécurité absolue.

Password Checker

L’outil Password Checker de Microsoft permet de tester la complexité d’un mot de passe en tenant compte de plusieurs critères: longueur globale du mot de passe, mélange de caractères aléatoires, existence du mot dans un dictionnaire, etc.

Si vous ne connaissez pas la réputation de l’éditeur du site web, soyez prudent aussi vis à vis des outils de vérification de mots de passe.

En effet, il serait facile pour des cybercriminels de se faire passer pour une honnête organisation en vous proposant de vérifier la solidité de votre mot de passe.

Notamment, une fois que vous aurez trouvé un mot de passe fort, il pourrait vous proposer un cadeau en échange d’un email et (pourquoi pas !) du nom de votre site web préféré. Restez attentif !

Algorithme de création de mots de passe

Pour les raisons qui viennent d’être évoquées, il ne faut pas utiliser des mots de passes qui sont créés à partir d’algorithme ou de procédés automatiques s’il faut protéger mes informations personnelles.

Notamment, le seul mot de passe à connaître par cœur est celui qui donne accès au gestionnaire de mots de passe.

Par ailleurs, les logiciels de chiffrement de données ou les gestionnaires de mots de passe vous offrent parfois la possibilité de chiffrer avec une photo. Vous n’avez donc pas besoin d’un mot de passe.

Cependant, il est préférable d’avoir un mot de passe en plus du fichier. Ce mot de passe doit avoir les caractéristiques suivantes:

  • Vous êtes le seul à le connaître,
  • Vous devez vous en rappeler ou le retrouver aisément,
  • Il doit être très difficile de le découvrir,
  • Il doit être très difficile de le déduire même en vous connaissant bien.

Pour vous aider, vous pouvez utiliser la technique décrite ci-dessous.

Si vous faites preuve de la prudence la plus élémentaire

Sélectionnez une phrase tirée d’un texte que vous connaissez par cœur: chanson, poésie, proverbe, autre. Par ailleurs, la phrase doit faire au moins une trentaine de caractères, espaces compris. De plus, ne prenez pas une phrase que vous répétez ou chantez souvent !

Par exemple: Pour le meilleur et pour le pire !

Si vous êtes conscient des dangers potentiels d’internet

Supprimez les espaces entre les mots :

Pourlemeilleuretpourlepire!

Si vous savez qu’il existe des cyber-criminels

Insérer après le second ou le troisième mot, un ou plusieurs chiffres.

Par exemple, ce chiffre peut représenter le nombre de mots que vous avez “sautés” ou le nombre de lettres précédentes :

Pourlemeilleur3etpourlepire!

Si vous savez qu’il existe des cyber-criminels organisés

Les spécialistes du crackage du mot de passe savent que les utilisateurs les plus avertis ont l’habitude de mettre une majuscule en début d’un mot de passe et le caractère spécial ou le chiffre à la fin. Aussi, ne laissez pas la majuscule en début du mot de passe.

Notamment, déplacez la majuscule sur un des mots :

pourleMeilleur3etpourlepire!

Si vous savez qu’il existe des cyber-criminels organisés et dotés de moyens importants

Ne laissez pas le caractère spécial en fin de mot de passe.

Notamment, déplacez le ailleurs :

pourleMeilleur3etpourle!pire

Enfin, quand vous aurez terminé, n’oubliez pas de vérifier la complexité de votre mot de passe ainsi créé avec Password Checker !

Un dernier conseil important. Surtout, n’utilisez surtout pas les mots de passe de cette page !

Catégories
Prestations Audits Formations

Supprimer mes traces de Google

L’objectif de cet article est d’expliquer comment faire pour supprimer mes traces de Google. En effet, Google enregistre beaucoup d’informations me concernant. Et parfois, il faudrait que ça ne soit plus le cas.

Supprimer mes traces de Google
Supprimer mes traces de Google

Notamment, Google Dashboard est un programme de Google qui enregistre toutes les activités liées à votre compte Google. Par exemple, à chaque fois que vous faites une recherche dans Google, ce moteur de recherche stocke vos recherches. Il est alors facile pour Google de connaître vos sujets d’intérêts et vos goûts.

Mais cela va encore plus loin. Le site de vidéos Youtube appartient à Google qui connaît aussi vos chanteurs préférés. Bien évidemment, l’activité sur gmail est aussi enregistrée dans Google Dashboard, ainsi que Google Documents et bien d’autres produits de Google : Google AdWords, Google AdSense, Google Maps, etc.

Comment supprimer mes traces de Google

Pour trouver vos informations personnelles stockées dans Google Dashboard, connectez-vous à votre compte Google avec votre nom d’utilisateur et votre mot de passe.

Une fois connecté, cliquez sur votre nom (en haut à droite) puis cliquez sur Mon compte.

Sur la page, sous Informations personnelles et confidentialité, cliquez sur Gérer votre activité Google : la page Informations personnelles et confidentialité s’ouvre. Cette page est très importante.

Informations personnelles et confidentialité
Informations personnelles et confidentialité

Descendez un peu et cherchez le lien en face de Google Dashboard qui s’intitule ACCÉDER À GOOGLE DASHBOARD puis cliquez sur le lien.

Dans la page qui s’affiche, vous trouverez toutes les informations stockées dans Google Dashboard, classées par produit.

Pour supprimer mes traces de Google et faire en sorte que Google ne les enregistre plus, il faut revenir en arrière à la page qui s’intitule Informations personnelles et confidentialité.

Dans cette page, cliquez sur le lien ACCÉDER AUX COMMANDES RELATIVES À L’ACTIVITÉ.

Pour chaque produit (GMail, Youtube, etc) vous pouvez modifier le paramétrage afin de garder ou non, l’historique de votre activité. Vous pouvez aussi paramétrer chaque produit pour interdire l’enregistrement de votre activité future.

Gérer l'historique
Gérer l’historique

Vous contrôlez donc le stockage de ces informations.

D’autres informations personnelles n’apparaissent pas dans Google Dashboard

Un fichier, déposé par Google sur votre ordinateur, stocke des informations relatives à votre navigation. Ce fichier s’appelle un cookie. Ce cookie publicitaire catégorise vos centres d’intérêt en fonction des sites Web que vous avez visités récemment.

Ensuite Google vous propose des publicités Google AdWords basées sur ce cookie.Vous pouvez désactiver la diffusion d’annonces basées sur les centres d’intérêt à partir de la page Google Préférences pour les annonces.

Sur la page en français, apparaît les catégories.

Personnalisation des annonces
Personnalisation des annonces

Par exemple: Industrie du divertissement, Internet & Telecom, Recherche de personnes, qu-estions sociales et défense, Protection des données etc.

Le bouton Désactiver désactive l’association de ce cookie, des centres d’intérêt et des catégories démographiques avec votre navigateur Internet.

Vous pouvez aussi désactiver en une seule fois, la publicité ciblée par centres d’intérêt en allant sur le site en français de Google Publicité et confidentialité – Centre de confidentialité.

Suppression de contenu des services Google

En vous connectant sur le site de Suppression de contenu du Centre d’aide Google, vous pouvez signaler à Google un contenu que vous souhaitez supprimer des services Google.

A ce jour, ces services sont AdSense, AdWords , Android Market, Blogger/Blogspot , Google+ , Gmail , Google Images , orkut, Picasa , Recherche sur le Web Google, YouTube, etc.

Notez qu’une copie de votre requête, à l’exception de vos informations personnelles, sera transmis à Chilling Effects pour publication. Chilling Effects est un site web créé pour protéger les activités en ligne contre les menaces juridiques iniques ou disproportionnées.

Catégories
Prestations Audits Formations

Google AdWords : Comprendre

Google AdWords est le système de Google qui permet de créer des annonces publicitaires. Ces annonces publicitaires apparaissent par exemple en haut du site Google, après avoir fait une recherche Google.

Annonces publicitaires Google AdWords

Les annonces publicitaires créées avec Google AdWords apparaissent plus ou moins distinctement des résultats de la recherche Google.

En effet, elles apparaissent tout en haut du résultat de recherche. Vous verrez le mot Annonce qui apparaît actuellement dans un encadré.

Google AdWords
Google AdWords

Comme toute forme de publicité, l’intérêt des annonces Google AdWords est de faire connaître son produit. D’autant que les publicités Google AdWords sont aussi diffusées par le réseau des partenaires grâce à un autre système nommée Google AdSense.

S’inscrire à Google AdWords

L’inscription à Google AdWords est gratuite. Parfois Google offre un crédit publicitaire, par exemple 75 €, pour débuter. Car, bien évidemment, faire de la publicité sur un site comme Google coûte de l’argent.

Les responsables de Google ont mis en place un système original concernant le coût des publicités. Leurs objectifs est de faire en sorte que chacun puisse s’offrir de la publicité sur Google. La méthode pour créer une publicité Google AdWords est simple.

Elle se fait en 3 temps. Vous :

  • Choisissez votre budget,
  • Créez des annonces,
  • Sélectionnez des mots clés qui font faire correspondre vos annonces à des clients potentiels

C’est vous qui fixez votre budget.

Le CPC détermine le coût par clic

Vous fixez votre dépense quotidienne (par exemple 1 € / jour), la somme maximale à ne pas dépasser (par exemple 20 €) et ensuite, le plus important, le coût par clic (par exemple 10 centimes) ou CPC.

Le coût par clic détermine le coût réel de votre annonce. Car, à chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce, Google déduit le coût par clic, soit 10 centimes dans notre exemple.

Toutefois n’oubliez pas que vous pouvez être en concurrence avec d’autres annonceurs sur les mêmes mots-clefs. Votre intérêt peut être d’avoir un CPC plus élevé que vos concurrents.

En effet, si vous choisissez un CPC élevé, votre annonce aura une meilleure visibilité. Vous devez donc trouver un équilibre entre le coût du CPC et ce qu’il vous rapporte.

Bien évidemment, ce système est tout bénéfice pour Google. Que voulez-vous…

Catégories
Prestations Audits Formations

Google AdSense : Comprendre

Google AdSense est le système d’affichage des annonces ou publicités créées à l’aide de Google AdWords. Grâce à Google AdSense, les propriétaires de sites web peuvent générer ainsi des revenus supplémentaires qui sont parfois importants. Tout est une question de CPC ou Coût Par Clic.

Google AdSense et le CPC (Coût Par Clic)
Google AdSense

Google AdSense grâce à Google AdWords

En effet, les annonces de Google AdWords sont diffusées aussi bien sur le site Google que sur les sites web dont le webmaster a accepté de le faire.

Si vous êtes webmaster, vous êtes rémunérés si vous diffusez des annonces Google AdWords sur lesquels vos internautes cliquent. Plus vos internautes cliquent sur les publicités Google de votre site, plus vous gagnez de l’argent cash.

Le montant gagné varie en fonction de la valeur de l’annonce. La valeur de l’annonce dépend du CPC (Coût Par Clic).

Ce que vous devez savoir sur le CPC (Coût Par Clic)

Dans Google AdWords, l’annonceur fixe librement la valeur de ce qu’on appelle le CPC (Coût Par Clic) sur un mot clé. Autrement dit, il fixe la valeur qu’il devra payer à chaque fois qu’un internaute clique sur un de ses mots clés.

L’annonceur peut aussi fixer un montant maximum à dépenser.

Bien évidemment, plusieurs annonceurs peuvent entrer en concurrence pour un même mot clé. Du coup, c’est l’annonceur qui aura mis la valeur la plus importante qui verra ses annonces s’afficher en premier.

C’est le système d’enchères de Google AdWords sur le CPC.

Donc, plus le CPC est élevé, plus l’annonce coûte cher à l’annonceur mais plus elle a des chances d’être vue par les internautes. La valeur de l’annonce est donc directement proportionnelle au CPC.

On estime que Google reverserait 50% du prix fixé du clic dans AdWords. Autrement dit, si l’annonceur a fixé à 10 € le CPC, à chaque clic d’un internaute sur une annonce Google AdWords sur votre site web, cela vous rapporterait 5 euros environ.

Les publicités Google AdSense s’adaptent automatiquement au contenu de votre site. Toutefois, vous pouvez rajouter des mots supplémentaires pour orienter le choix des publicités qui s’afficheront sur votre site.

Vous avez aussi la possibilité d’être rémunéré sur les recherches Google qui sont faites à partir de votre site. Dans ce cas, Google vous fournit un script qui intègre sa page de recherche dans votre site.

Combinaison gagnante

Certains webmasters combinent astucieusement Google AdSense et Google AdWords

Pour démultiplier leurs revenus, des webmasters combinent Google AdSense avec Google AdWords.

Supposez que votre site concerne les voitures hybrides. Vous pouvez :

  • Créer votre site sur ce sujet,
  • Vous inscrire à Google AdSense puis vous incorporez les scripts fournis dans vos pages HTML,
  • Vous inscrire à Google AdWords puis vous achetez les mots clefs associés au terme “voiture hybride” pour créer vos annonces.

Grâce à ce mécanisme, cela vous génère du trafic sur votre site et donc des clics sur vos publicités comme par exemple pour les constructeurs de voitures hybrides.

Attention toutefois ! Malgré la simplicité du mécanisme, méfiez-vous pour deux raisons.

Gare aux mauvaises surprises

Certains sites web utilisent à outrance ce procédé. Du coup, ils vendent des modèle de sites “prêts à l’emploi” (sur l’assurance, les crédits, etc…) avec du contenu identique.

Evidemment, cela ne présente aucun intérêt d’avoir du contenu dupliqué car le moteur de recherche Google le détecte. Il peut décider de ne pas indexer vos pages dans ce cas.

Par ailleurs, Google applique des règles très strictes et parfois complexes pour utiliser Google AdSense.

Concrètement, vous pouvez vous voir retirer votre agrément Google AdSense si vous ne respectez pas ces règles. Dans ce cas, vous ne pourrez plus utiliser la régie publicitaire, ni même toucher l’argent des clics.

Cela est d’autant plus dur que Google, pour des raisons de confidentialité liées à leur activité, ne donne pas les raisons précises de ce désaveu.

Dans ces conditions il devient difficile, voire carrément impossible de se défendre.

Catégories
Prestations Audits Formations

Argent facile et rapide sur le web

Le web regorge de publicités attrayantes qui vous proposent de gagner de l’argent facile et rapide sur le web, comme 500 € / jour. Quand c’est trop beau pour être vrai, c’est toujours le cas.

Avant tout, demandez-vous ce qui peut bien pousser ces personnes à vous faire gagner de l’argent aussi rapidement. Pour avoir une vision plus opérationnelle sur ces risques, consultez l’article sur les arnaques du web.

Vous êtes leur source de revenu

Notamment, sachez que la plupart de ceux qui disent gagner de l’argent facile et rapide sur le web réussissent à le faire véritablement grâce aux personnes qui les croient.

En effet, leurs véritables clients c’est vous.

Ils vont vous faire acheter des ebooks ou des abonnements mensuels pour vous révéler leur soi-disant secret. Ils peuvent aussi vous faire cliquer sur des liens d’affiliation. Cela leur permet aussi de gagner de l’argent. Notez que cette dernière technique n’est pas illégale ou immorale.

Ce qui est moche c’est l’ambiguïté du discours.

argent facile et rapide sur le web
(image: Michael Faes)

Où est l’arnaque ?

Prenez par exemple les logiciels de Forex.

Le principe du Forex est de gagner de l’argent grâce aux fluctuations des cours de devises sur les différentes places de marché. Imaginez qu’à Paris 1 £ (livre sterling) = 1,02 €, et qu’à Tokyo 1 £ = 0,98 €, la livre sterling est donc moins chère à Tokyo. Il suffit d’acheter des £ à Tokyo et de les revendre à Paris. Pour chaque livre sterling vendue, vous avez gagné 0,04 €.

Certains proposent un logiciel astucieux pour le faire automatiquement. Ils expliquent qu’il suffit de déposer 100 $ pour en récupérer 300$ au bout d’un mois.

Plus vous déposez de l’argent, plus ça vous rapporte. Ils vous affichent leurs gains avec leurs extraits PayPal.

En déposant 5 000$, ils en auraient gagné 30 000 $. C’est réellement très surprenant. Mais, ce qui est encore plus surprenant, c’est que si ça rapporte autant, quel peut être leur intérêt de le vendre pour si peu cher ?

Une pluie de commissions

Spontanément, certains penseront qu’ils affichent de fausses preuves. C’est possible mais cela parait beaucoup trop risqué. Ces gens vivent souvent aux Etats-Unis, où il existe aussi des lois pour lutter contre les fausses déclarations. Hors, leurs publicités sont présentes depuis des mois, voire des années.

Cela paraît donc très peu probable. Leur astuce est celle de presque tous les sites qui vous proposent de gagner de l’argent facilement : pour utiliser leur produit, vous devez déposer votre argent, ou ouvrir un compte, sur un site précis grâce à un lien d’affiliation ou en vous recommandant explicitement de leur part.

Leurs gains extraordinaires viennent donc des commissions qu’ils touchent sur vos dépôts, et non de leur produit. C’est le même principe utilisé par certaines personnes qui vous vantent des techniques soi-disant imparables pour gagner sur les sites de paris sportifs.

Un discours ambiguë et parfois trompeur

Si vous pensez pourvoir gagner de l’argent facile et rapide sur le web, analysez soigneusement la promesse.

Notamment, lisez bien la formulation de la promesse de gain.

Par exemple, dans le domaine des paris, vous ne verrez que peu souvent (?) les mots “mes paris”. Vous verrez souvent “les paris”. Cela doit vous rendre méfiant et prudent.

En effet, ce n’est pas la même chose de dire : “Je gagne ma vie grâce à mes paris hippiques” et “Je gagne ma vie grâce aux paris hippiques”.

Dans le premier cas, il est clair que la personne gagne sa vie grâce aux paris qu’il fait lui-même et en son nom propre.

Dans le second cas, la situation peut être complètement différente. Par exemple, le PMU gagne grâce aux paris hippiques sans faire de paris.

Donc si la personne vous vend un abonnement mensuel, il peut en effet écrire qu’il gagne sa vie grâce aux paris hippiques ou sportifs. Mais évidemment, ce n’est pas ce que vous aviez en tête.

Ne soyez donc pas le dindon de la farce. Ne vous abonnez que si vous êtes sûr que la personne est réellement compétente. Il ne suffit évidemment pas qu’elle le dise elle-même pour que ce soit vrai.

Faites une recherche sur le web. Renseignez sur la réputation de la personne en question avant de payer.

De l’argent facile et rapide sur le web à gogo… ou pour les gogos ?

Bien évidemment, il existe d’autres techniques qui jouent sur les mots.

Par exemple, vous voyez de la publicité pour un ebook, un livre électronique, intitulé “Comment J’ai Gagné 13489 € En 3 Mois Seulement Grâce à Google !”. Ce live explique comment gagner de l’argent avec le réseau publicitaire de Google AdWords et Google AdSense.

L’argument met en avant le montant des gains : au bout de 3 mois, cela a rapporté 13489 €.

L’auteur de l’ebook vous propose de vous vendre à bas prix ses secrets.

Il vend donc son ebook. Il est étrange qu’une personne qui gagne tant d’argent avec sa technique propose de vendre tous ses secrets pour si peu cher. Pourquoi s’embêter à écrire un ebook alors que l’argent rentre automatiquement grâce à Google, sans rien faire ?

Probablement parce que l’auteur aura oublié de signaler que pour gagner 13489 €, il en a dépensé 15002 € en publicité sur le même réseau. Il a donc dépensé plus que ce qu’il a gagné. Autrement dit, il a fait une perte de 1513 €. Mais ça, il ne vous le dit pas.

De l’or au prix du plomb ?

En résumé, méfiez-vous des gens qui vendent de l’or au prix du plomb.

En tout cas, personnellement, je ne crois pas que vous puissiez gagner de l’argent facile et rapide sur le web. Désolé.

Aussi, un dernier conseil avant d’investir dans quoique ce soit.

Lancez toujours une recherche sur votre moteur de recherche pour vous renseigner.

Cela vous évitera probablement de tomber dans des escroqueries bien ficelées.

Catégories
Prestations Audits Formations

Identité Numérique : Comprendre

Dans cet article, vous allez découvrir le rôle et l’intérêt de ce qu’on appelle Identité Numérique. Vous verrez aussi comment les sites web collectent de nombreuses informations sur vous sans que vous le sachiez toujours.

Par exemple, au rythme où va le web, il sera bientôt possible de connaître sur vous :

  • nom complet
  • adresse et numéro de téléphone
  • âge
  • parents
  • voisins
  • revenus moyens
  • valeur moyenne de votre maison

Il ne s’agit pas de science-fiction. C’est déjà la réalité aux Etats-Unis.

Identité Numérique
(image: Michal Zacharzewski, SXC)

Identité Numérique et Intelius.com

Outre les informations ci-dessus, le site américain intelius.com donne aussi des informations sur les condamnations, les poursuites judiciaires, le mariage ou le divorce d’une personne contre 50 $.

Toutes ces informations permettent d’avoir une meilleure vision de votre Identité Numérique.

Bien sûr, la réglementation des Etats-Unis est différente de celle de la France ou de l’Europe. C’est justement pour cette raison qu’il sera difficile d’interdire à un site web implanté à l’étranger de chercher à collecter des informations sur des ressortissants Européens même si la RGPD cherche à le faire.

Les informations accessibles sur votre identité numérique deviennent de plus en plus nombreuses.

L’identité numérique comprend toutes les informations que vous laissez dans votre profil lors d’une inscription sur un site web, de vos contributions sur les forums ou les blogs et de vos traces lors de visites de sites web.

Vos informations du domaine public alimentent aussi l’identité numérique.

Outils de recherche

A titre d’exemples, il existe actuellement des moteurs de recherches dédiés à la recherche de personnes et donc à l’identité numérique, dont :

  • jeterecherche.com
  • pagesjaunes.fr
  • search.yahoo.com

Des moteurs spécialisés peuvent compléter l’information sur une personne morale ou un site web :

  • annuaire.com
  • societe.com

Les informations des sites de réseaux sociaux ou des sites de partage de photos peuvent être partagées avec la famille et les amis. Toutefois des données vous concernant peuvent être fournies à votre insu. Ces sites des réseaux sociaux permettent aussi de compléter l’information qui est détenue sur vous :

  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin

A partir d’un numéro de téléphone fixe, il est maintenant possible de connaître votre localisation géographique (géolocalisation), même si l’abonné est sur liste rouge. Selon les cas, vous pouvez obtenir la ville ou le quartier d’habitation de cette personne grâce à son numéro de téléphone fixe :

  • infobel.com
  • recherche-inverse.com
  • annuaire-inverse-france.com
  • pagesjaunes.fr/annuaireinverse

Même si cela n’a pas de rapport direct, notez aussi qu’il est possible de laisser directement un message sur le répondeur d’un téléphone portable :

  • repondeurdirect.com

Comment effacer ses données personnelles sur le web ?

En premier lieu, vous devez effacer les données qui viennent alimenter ces sites. Autrement dit, vous devez effacer les informations qui se trouvent à la source. La procédure est décrite en détail dans l’article Comment Effacer ses Informations Personnelles sur le Web.

En France, il existe aussi la possibilité de s’adresse à la CNIL.

En particulier, si vous avez demandé sans succès la suppression de vos données d’un site internet, ou à ne plus recevoir de publicités, ou encore à accéder ou faire rectifier des informations vous concernant.Dans ce cas, vous pouvez déposer une plainte auprès d’eux. La CNIL interviendra auprès du responsable du site que vous lui avez désigné. Si nécessaire, elle pourra faire usage de ses pouvoirs de contrôle et de sanction pour faire respecter vos droits.

J’ai déposé plainte auprès de la CNIL à deux reprises, en suivant scrupuleusement leur procédure. Je n’ai eu aucun retour de leur part. Il a donc fallu procéder comme expliqué dans l’article Comment Effacer ses Informations Personnelles sur le Web. Cette dernière procédure s’est révélée plus efficace.