Décode l'informatique

Pour être acteur de sa formation

Formations

Parfois, j’aime bien débuter une formation en expliquant que l’objectif de la formation est d’apprendre à se passer de moi et à ne plus jamais me revoir. Au-delà de la boutade, le message est clair : l’objectif de la formation est de devenir rapidement opérationnel et autonome.

C’est d’autant plus facile, si le stagiaire s’est préparé correctement à cet objectif.

Aussi, cet article explique comment s’y préparer au mieux, selon notre expérience. Dans la mesure où notre expérience est limitée aux formations techniques, nous ne prétendons pas que ces idées s’appliquent à toutes les formations. D’ailleurs, nous ne prétendons rien 🙂

Programme de formation

Il est peu fréquent qu’un stagiaire connaisse le programme de cours.

Très souvent, il s’est inscrit sur la base d’un titre de formation. Lors de l’inscription, le stagiaire a probablement lu le plan de cours mais ce n’est pas toujours vrai.

Même si le service interne de formations a transmis le plan de cours, l’expérience montre que la plupart des stagiaires ne le connaissent pas ou bien ils l’ont oublié.

A l’inverse, il y a ceux qui suivent la formation avec le plan de cours imprimé sous les yeux 🙂

Il est vivement recommandé d’étudier le plan de cours. Il ne suffit pas de le lire mais de l’étudier pour le comprendre.

Bien sûr, vous ne connaissez pas forcément les termes utilisés puisque vous voulez suivre la formation. Cependant, il est tellement facile maintenant de faire un clic-droit sur un mot puis de cliquer sur Rechercher sur le web.

Cela vous donnera un minimum de connaissances pour vérifier que vous suivez la bonne formation. Au moins une demi-douzaine de fois, en début de formation, nous avons proposé à des stagiaires de suivre une formation plus adaptée à leurs attentes. À chaque fois, ils ont été surpris, voire reconnaissants.

De plus, si vous avez le moindre doute, vous pouvez toujours demander à contacter directement le formateur. Ça se fait et certains, trop peu nombreux, le font !

Personnellement, nous sommes toujours heureux de vérifier avec le stagiaire s’il possède par exemple les prérequis ou le niveau pour suivre la formation.

Prérequis

Si le plan de cours présente le détail du cours, il indique aussi le public concerné et surtout les prérequis nécessaires pour suivre la formation.

En effet, un prérequis énonce une connaissance à posséder avant de suivre une formation.

Les prérequis ne sont pas facultatifs. Ils ont été établis avec soins pour s’assurer que le stagiaire puisse suivre dans de bonnes conditions la formation et comprendre en profondeur les notions expliquées.

Bien sûr, vous pouvez décider de suivre une formation sans avoir les prérequis. C’est vrai que généralement, cela se passera bien. Toutefois, ce n’est pas pareil.

Par exemple, la formation sur l’administration de SharePoint Server nécessite comme prérequis une expérience dans l’utilisation des sites SharePoint.

Pourquoi ? Parce quand nous allons expliquer, par exemple, la configuration du service des métadonnées gérées, si le stagiaire ne sait pas ce qu’est une colonne de sites, voire une simple colonne dans SharePoint, cela va lui paraître complètement abstrait. Comment voulez-vous qu’ensuite, de retour dans son entreprise, il puisse répondre correctement aux demandes des métiers sur la recherche des documents ?

Si, au contraire, le stagiaire connaît déjà la partie fonctionnelle de SharePoint, il verra tout de suite comment tirer parti du service des métadonnées gérées pour résoudre des problèmes concrets de taxonomie ou pour classer automatiquement les documents. C’est du vécu.

Toutefois, il est parfois possible de suivre correctement une formation sans avoir les prérequis, si vous avez un bon niveau.

Prérequis vs Niveau

Il n’est pas rare qu’une personne ou deux, sur un groupe de 6 à 12 stagiaires, ne possède aucun des prérequis pour suivre la formation. Cela signifie pour le formateur qu’il devra être plus présent auprès de cette personne. Parfois, cela signifie aussi que le groupe devra l’attendre, par exemple pour les exercices, et sera globalement ralentit. Au bout d’un certain temps, cela met tout le monde mal à l’aise.

Toutefois, cela peut parfois bien se passer.

En effet, certains stagiaires, bien que n’ayant pas les prérequis, vont très vite intégrer les notions ou le vocabulaire nécessaires.

Autrement dit, ils n’ont pas les prérequis, mais ils ont le niveau pour suivre correctement la formation et réussir à s’approprier le contenu.

Par exemple, il est préférable de connaître les bases de l’administration Windows pour suivre une formation sur IIS (Internet Information Services). C’est plus simple pour faire les manipulations.

Pourtant, il arrive que les stagiaires ne connaissent pas l’administration Windows, ni même l’interface Windows et suivent cette formation. Généralement, ils s’en sortent très bien pour assimiler les concepts liés à IIS, y compris pour des stagiaires qui viennent du monde Unix.

En effet, ces stagiaires ont généralement déjà intégré les concepts dans l’environnement Unix. Ils doivent uniquement utiliser un vocabulaire différent.

Cet exemple n’est pas isolé mais il faut être prudent. Réussir à faire les exercices, sans difficultés insurmontables, ne suffit pas toujours à vérifier que les notions sont intégrées. Tout dépend comment sont rédigés les exercices.

Durant la formation 1

Il est possible que vous arriviez à retenir une grande partie de ce que vous voyez ou entendez durant la formation. Si ce n’est pas le cas :

Prenez des notes.

Eh oui. Vous l’avez entendu souvent durant vos études ! Comment voulez-vous retenir et assimiler les propos d’un formateur / formatrice qui parle 4, 5, 6 voire 7 heures par jour ?

Même si le support de cours est entièrement rédigé :

Prenez des notes.

Sa rédaction n’est pas forcément votre façon de “voir” ou comprendre les choses. L’articulation des idées n’est pas forcément celle qui vous convient le plus.

N’hésitez pas à expliquer au formateur que vous prenez des notes, et que vous aimeriez qu’il réexplique la dernière notion. No problemo.

Bien évidemment, vous pouvez ajouter vos propres idées qui traversent votre esprit. Mais pour cela :

Prenez des notes !

Personnellement, nous préférons écrire les notes avec un stylo sur du papier. Toutefois, c’est déjà bien de l’écrire sur l’ordinateur. Faites quand même attention au clic-clic du clavier qui peuvent vite devenir agaçants pour tout le monde.

Quand la formation sera terminée, si vous avez pris des notes, ça sera plus facile pour vous pour retrouver vos idées.

Au fait, je ne me souviens plus si je vous l’ai dit mais :

Prenez des notes !

Durant la formation 2

Durant la formation, ne vous censurez pas : intervenez, posez des questions que vous jugez peut-être “bêtes” mais qui en réalité ne le sont jamais.

Dites-vous que si une notion est incomprise par vous, elle est aussi certainement incomprise pour les autres stagiaires.

Un formateur / une formatrice qui parle durant 4 ou 7 heures sera forcément moins clair à un moment ou à un autre. Il / elle le sait et, très souvent, le reconnaîtra volontiers et corrigera son explication.

Il n’y a pas de honte à avoir : vous êtes là pour apprendre. Personne n’est dans le jugement.

Aussi :

Intervenez aussi souvent que nécessaire

Pour encourager les stagiaires à intervenir et les mettre à l’aise, nous précisons toujours en début de formation qu’ils peuvent nous interrompre au milieu d’une phrase, d’un mot ou d’une lettre. À peine cette phrase est prononcée que, évidemment, certains demandent s’il est possible de nous interrompre 🙂

Si vous êtes trop timide pour prendre la parole devant les autres : posez vos questions via la conversation de Teams pour les cours à distance.

Si c’est un cours en face-à-face et que vous n’osez pas poser la question publiquement, notez votre question et durant les exercices ou la pause déjeuner, posez votre question au formateur.

Après la formation

Reposez-vous !

D’une part, vous avez certainement des tonnes de courriels qui sont venus se déverser dans votre messagerie et qui vous attendent. D’autre part, vous venez d’entendre et de pratiquer des tonnes de notions passionnantes mais qui doivent aussi se décanter pour être véritablement assimilées.

Aussi, ménagez-vous. Soufflez un peu. Relisez vos notes. Éventuellement, faites une synthèse de la formation pour vos collègues. C’est plutôt apprécié par votre patron / patronne et tout le monde.

De plus, certains stagiaires m’ont dit qu’ils avaient vraiment assimilés les notions en refaisant au calme les exercices.

En effet, durant la formation, il est difficile de laisser à tout le monde le temps de finir les exercices. Certains finissent un exercice en 10 minutes. D’autres, à cause du manque de pratique ou à cause du manque d’expérience des outils informatiques, pourraient mettre 30 à 40 minutes pour le même exercice.

Or, pour éviter l’ennui, le rythme de la formation doit être maintenue. Hé oui.

Enfin, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à varier votre expérience, si l’opportunité s’offre à vous.

Expérience variée

En complément du chapitre précédent, nous pensons que les stagiaires les plus à l’aise avec les outils, concepts, méthodes, etc. présentés durant les formations techniques sont les stagiaires déjà habitués à manipuler des outils, concepts, méthodes variés.

A l’inverse, les stagiaires qui travaillent avec les mêmes outils ou procédures depuis X années, vont devoir fournir plus d’efforts pour assimiler les nouveaux concepts. Très souvent, ils sont disposés à le faire mais ils ont parfois du mal à imaginer leur usage, ce qui freine l’apprentissage.

C’est normal. Mais il n’y a pas de remède facile. En réalité, il faut beaucoup de temps et beaucoup de pédagogie, même après la formation.

Par exemple, SharePoint a été un logiciel révolutionnaire dans les méthodes de travail : terminé les dossiers, place aux métadonnées. Pourtant, tous les clients de nos prestations réclament au début, la mise en place d’arborescences : dossiers, sous-dossiers, etc. Tous. Les. Clients.

Il faut des années pour les convaincre que ce n’est pas leur intérêt de reconduire toutes les arborescences.

Ce n’est évidemment pas avec une formation de 2 ou 3 jours que vous pourrez les convaincre. Vous n’obtiendrez guère plus qu’un acquiescement poli, malgré toutes les explications, démonstrations, retours d’expériences dont vous pourrez faire état 🙂

Article mis à jour le 12.04.2021

Microsoft365 Addict

Ajouter un commentaire