Décode l'informatique
Partage application Power Apps

Partager une application Power Apps pilotée par un modèle

Dans cet exercice, vous allez apprendre comment partager une application basée sur un modèle.

Préparation

  • L’exercice du TP Configurer le tableau de bord central doit être terminé avec succès.
  • Dans ce scénario, le compte autorisé à exécuter l’application est Alice MARTIN. . Il n’est pas nécessaire de créer ce compte. Remplacez-le par un compte qui existe dans votre organisation.

Administrer l’application

Ouvrez le site web Microsoft Power Apps et identifiez-vous avec votre compte.

https://make.powerapps.com/

Dans le volet de navigation (à gauche), cliquez sur Applications.

Dans le volet central, cliquez sur les 3 petits points (…) en face du nom de votre application Formulaire NDF, puis cliquez sur le choix Partager : un grand volet s’ouvre à droite.

Partager l’application

Vous pouvez partager l’application avec un utilisateur ou un groupe. Vous pouvez le faire en entrant un nom, une adresse email d’utilisateurs ou de groupes de sécurité Azure Active Directory avec lesquels vous souhaitez partager l’application.

Il n’est pas possible de partager une application avec un groupe de distribution de l’organisation ou avec un utilisateur ou un groupe qui n’appartient pas à votre organisation.

Dans ce scénario, entrez Alice Martin.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Partage application Power Apps
Partage application Power Apps

Sélectionnez le compte Alice mais ne cliquez pas sur le bouton Partager.

Autoriser l’accès à l’entité

Cochez la case d’Alice Martin : la partie droite du volet de met à jour. L’assistant vous demande d’attribuer un rôle à Alice Martin sur Common Data Service.

Cliquez sur la flèche descendante dans le choix multiple sans faire de sélection.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Partage application Power Apps en cours
Partage application Power Apps en cours

Par défaut, vous n’avez que 2 rôles qui sont proposés. Le rôle Administrateur système, dont vous comprenez les droits, et le rôle System Customizer. Ce rôle donne les droits de modification sur les entités, dont l’entité Note des Frais.

Éventuellement, il est possible de créer des rôles de sécurité supplémentaires et d’y affecter des utilisateurs.

Pour l’instant, cochez la case de System Customizer, puis cliquez sur le bouton Partager (en bas).

Tester le partage

Vous allez tester le partage avec le compte d’Alice Martin.

Pour ce faire, ouvrez un autre navigateur web que celui que vous utilisez actuellement. Par exemple, si vous utilisez Google Chrome, ouvrez Microsoft Edge ou Firefox. Vous pourriez garder le même navigateur web. Toutefois, le fait de disposer de deux navigateurs différents vous évite de jongler entre les comptes.

Dans le nouveau navigateur web, ouvrez le site :

https://www.office.com

Renseignez le compte de l’utilisateur Alice Martin (alice@<nom de votre tenant>.onmicrosoft.com) puis son mot de passe.

Si vous avez oublié le mot de passe d’Alice Martin, vous pouvez le récupérer dans le courriel de votre compte d’administrateur du tenant.

Éventuellement, vous pouvez aussi le réinitialiser dans l’AD avec un nouveau mot de passe.

Une fois l’ouverture du site, fermez les pop-ups qui surgissent éventuellement.

Dans la page d’accueil du site Office 365, cliquez sur le choix Toutes les applications.

Dans la page qui s’ouvre, cherchez l’application Power Apps et cliquez dessus : la page d’accueil de Power Apps s’ouvre et vous voyez la liste des applications autorisées, dont Formulaire NdF (en bas).

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Autoriser une application Power Apps
Autoriser une application Power Apps

Cliquez simplement sur le nom de l’application Formulaire NdF qui s’ouvre.

Vérifiez que Alice Martin peut créer, modifier ou supprimer des données de cette entité, grâce à l’application.

Ensuite, fermez l’onglet de l’application.

L’exercice est terminé.

Résumé

Dans cet exercice, vous avez appris comment partager et autoriser une application basée sur un modèle.

Vous avez pu aussi vérifier que les autorisations étaient bien accordées à l’application et sur l’entité concernée.

Claude COUDERC

Ajouter un commentaire