Passerelle installée

Paramétrer une passerelle Power BI en mode standard

Cet exemple vous explique comment installer et configurer une passerelle en mode standard.

La procédure est similaire à celle de Installer une passerelle en mode personnel.

Aussi, les manipulations à faire sont réduites à l’essentiel, sauf quand il est nécessaire d’être plus explicite.

Cet article fait partie d’une série d’articles sur le thème de la Gestion des données dans Power BI Service :

  1. Actualisation automatique Power BI avec OneDrive
  2. Créer un rapport Power BI à partir de SharePoint
  3. Sécurité au niveau de la ligne (RLS)
  4. Installer une passerelle en mode personnel
  5. Paramétrer une passerelle en mode standard
  6. Passerelle Power BI partagée
  7. Planification automatisée

Manipulations

Vous ne pouvez effectuer cet exercice que si vous avez les autorisations d’administration locale.

Si vous n’avez pas les autorisations d’administration locale, n’effectuez pas cet exercice.

Installation Passerelle Standard

Vous allez ouvrir l’accueil de Power BI en tant qu’Administrateur général.

Pour ce faire, dans votre navigateur en tant qu’Administrateur général, tapez :

https://app.powerbi.com/

Dans le ruban foncé de Power BI, cliquez sur l’icône Télécharger. Cette icône représente une flèche orientée vers le bas.

Dans le menu qui s’affiche, cliquez sur Passerelle de données : la page (jaune…) de la Passerelle Power BI s’affiche.

Cliquez sur le bouton Téléchargez le mode standard : le téléchargement du fichier d’installation GatewayInstall.exe débute.

Lorsque le fichier GatewayInstall.exe est complétement téléchargé sur votre ordinateur, exécutez-le.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Ecran d'accueil de l'installation standard
Ecran d’accueil de l’installation standard

Sur cet écran d’accueil, cochez la case J’accepte les conditions d’utilisation et déclaration de confidentialité.

Puis cliquez sur le bouton Installer.

Inscription Passerelle Standard

Une fois l’installation réussie, vous obtenez un écran qui affiche C’est presque terminé.

Dans cet écran, entrez votre email d’Administrateur général.

Puis cliquez sur le bouton Se Connecter.

Dans la fenêtre d’authentification Azure qui s’affiche, votre compte devrait apparaître.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Choisir son compte
Choisir son compte

Cliquez sur votre compte.

Entrez votre mot de passe puis cliquez sur le bouton Se connecter.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Inscrire une nouvelle passerelle
Inscrire une nouvelle passerelle

Notez que la passerelle standard offre d’autres options non disponibles dans le mode personnel : Déplacer une passerelle sur un nouvel ordinateur, Récupérer une passerelle endommagée, Prendre possession d’une passerelle.

Laissez la case cochée par défaut sur Inscrivez une nouvelle passerelle sur cet ordinateur.

Cliquez sur le bouton Suivant.

Configuration Passerelle Standard

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Configuration Passerelle Standard
Configuration Passerelle Standard

Avant d’aller plus loin, vérifiez que l’heure de l’ordinateur est exacte, sinon modifiez-la.

Dans la zone Nouveau nom de on-premises data gateway, entrez la valeur Gateway_Nantes

Ne cochez pas la case Ajouter un cluster de passerelle existant.

Dans la zone Clé de récupération, entrez la clé de récupération suivante AaBbCcDd01, par exemple.

Saisissez une deuxième fois cette clé dans la zone Confirmer la clé de récupération.

Ne changez pas la région.

Ne fournissez pas des détails sur le relais.

Passerelle en cours de configuration
Passerelle en cours de configuration

Cliquez sur le bouton Configurer : patientez quelques instants.

Votre passerelle est prête à être utilisée.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Passerelle installée
Passerelle installée

Décochez la case Contribuez à l’amélioration de on-premises data gateway en envoyant des informations d’utilisation à Microsoft.

Ne cliquez pas sur le lien Créer une passerelle dans Azure.

Notez que c’est la même passerelle qui est utilisée pour Power Bi, Power Apps, Power Automate, Logic Apps et Azure Analysis Services. Ces deux dernières applications nécessitent une configuration supplémentaire dans Azure.

En revanche, les 3 autres applications sont prêtes.

Ne cliquez pas sur le bouton Fermer.

Manipulation Paramètres de service

Dans le volet de gauche, cliquez sur le menu Paramètres de service.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Paramètres de service
Paramètres de service

Ce menu vous propose de redémarrer la passerelle (et non pas votre ordinateur), ou de changer le compte de service Windows du service.

En effet, car dans le mode standard, un service Windows a été créé.

Pour le voir, ouvrez la MMC services.msc.

Recherchez et ouvrez le service On-premises data gateway service.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Service On-premises data gateway service
Service On-premises data gateway service

Si vous devez changer le compte de service, faites-le dans l’interface précédente, et non pas dans le service Windows.

Fermez la fenêtre des Propriétés du service Windows avec le bouton Annuler.

Revenez à l’interface graphique de On-premises data gateway service.

Cliquez sur Redémarrer maintenant : un pop-up de confirmation apparait.

Dans le pop-up, cliquez sur Redémarrer maintenant.

Le redémarrage est nécessaire à chaque fois qu’un paramètre de la passerelle est modifié. Dans le cas présent, c’est simplement pour vous montrer la manipulation.

La durée de redémarrage est généralement plus longue que pour la passerelle en mode personnel.

Manipulation Diagnostics

Dans le volet de gauche, cliquez sur le menu Diagnostics.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Diagnostics
Diagnostics

Ce menu permet d’accéder aux journaux de la passerelle.

N’activez pas pour l’instant la Journalisation supplémentaire, car cela risque de polluer considérablement et inutilement les fichiers journaux.

Le diagnostic et l’étude des journaux est abordé en détail dans un exercice suivant.

Toutefois, vous allez tester les ports du réseau.

Pour ce faire, cliquez sur le lien Démarrer un nouveau test et patientez.

Quand le test est terminé, vous voyez apparaître un nouveau lien à droite de Démarrer un nouveau test.

Cliquez sur le nouveau lien Ouvrir les derniers résultats des tests terminés.

Un fichier au format texte d’une centaine de lignes environ s’ouvre.

Il n’est pas nécessaire de tout lire.

Dans un premier temps, regardez la ligne qui débute par Résultats globaux. Normalement, c’est la cinquième ligne en partant du haut.

Si cette ligne indique un résultat comme 16/16 ou 14/14 tests réussis, c’est parfait.

Attention, le nombre de tests dépend de votre emplacement. Il n’est pas important en soi. Ce qui est important c’est que tous les tests réalisés soient réussis.

Si un test a échoué, cela peut provenir d’un port bloqué. Dans ce cas, il faut obligatoirement l’ouvrir comme indiqué dans les conditions de connexion aux services Microsoft 365.

Comme il s’agit de la configuration des services communs de Microsoft 365, le sujet dépasse largement le cadre de cette formation.

Pour en savoir plus :

https://coudr.com/endpoints

https://coudr.com/ipaddress

Manipulation Réseau

Dans le volet de gauche, cliquez sur le menu Réseau.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Réseau
Réseau

Cet écran permet de définir le mode de communication avec Azure Service Bus.

Vous pourriez forcer la passerelle à communiquer avec Azure Service Bus en utilisant une connexion TCP directe. Depuis juin 2019, il est recommandé de communiquer en HTTPS.

Si vous devez changer ce paramètre, un bouton Appliquer s’affiche à gauche du bouton Fermer. Si vous cliquiez sur Appliquer, et après confirmation, la passerelle est automatiquement redémarrée.

Si vous le souhaitez, vous pouvez basculer de HTTPS en TCP directe puis, ensuite de TCP directe en HTTPS. Dans ce cas, pensez à appliquer vos modifications à chaque fois.

À l’issue de vos manipulations, vous devez être à nouveau en mode HTTPS.

Manipulation Connecteurs

Dans le volet de gauche, cliquez sur le menu Connecteurs.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Connecteurs personnalisés
Connecteurs personnalisés

Les connecteurs de données permettent de définir de nouvelles extensions en code M et avec l’aide de Visual Studio.

Ces extensions peuvent varier en complexité.

En effet, elles peuvent être de simples fonctions qui encapsulent l’accès à des sources de données existantes, à des connecteurs plus complexes qui permettent l’accès à des sources de données non recensées par défaut dans Power BI.

La création de ces connecteurs s’adresse à des développeurs aguerris.

Un chemin est proposé par défaut :

C:\WINDOWS\ServiceProfiles\PBIEgwService\Documents\Power BI Desktop\Custom Connectors

Il n’existe pas mais ça n’a pas d’importance, si vous n’avez pas de connecteurs spécifiques supplémentaires.

Manipulation Clés de récupération

Dans le volet de gauche, cliquez sur le menu Clés de récupération.

Pour vous aider, regardez la copie d’écran ci-dessous.

Clés de récupération
Clés de récupération

La modification de la clé de récupération peut rendre caduque l’accès aux données locales. Dans ce cas, il sera nécessaire de ressaisir les informations d’authentification à ces sources de données.

Durant cette manipulation, la passerelle deviendra inaccessible.

Manipulation Accueil

Dans le volet de gauche, cliquez sur le menu État.

Cliquez sur le bouton Fermer.

Résumé

Dans cet exemple, vous avez appris comment installer et configurer une nouvelle passerelle en mode standard.

Cette passerelle permet ensuite de vous connecter à un SharePoint Server local, à une base de données SQL Server locale ou à des fichiers locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *