Microsoft Azure Information Protection

Microsoft Azure Information Protection vous donne la possibilité de renforcer considérablement la sécurité de vos documents. Notamment, vous pouvez lutter efficacement contre les fuites non autorisées de non documents. Microsoft Office 365 dispose d’une offre spécifique pour Microsoft Azure Information Protection.

Grâce à Azure Information Protection vous protégez les fichiers protégés. Vous protégez aussi ceux que vous envoyez par e-mail. Mieux encore : vous pouvez définir des règles afin que la protection s’applique automatiquement. Par exemple, dès qu’un document possède un numéro de carte bancaire, il ne devient accessible qu’aux membres de la Direction financière.

Cette technologie Microsoft utilise le chiffrement pour éviter que des personnes non autorisées accèdent au contenu d’un document. Cette technologie empêche par exemple l’impression, le transfert ou la copie des informations sensibles par des personnes non autorisées.

Le document stocke de manière permanente ces restrictions. Aussi, le support sur lequel vous avez enregistré le document n’intervient pas : ordinateur portable, clef USB, etc.

Une protection intra-muros et extra-muros

La gestion des droits liés à l’information s’appelle en anglais IRM (Information Rights Management).

Pour comprendre la gestion des droits liés à l’information ou IRM, il suffit d’ouvrir un document Word, Excel ou PowerPoint puis de cliquer dans Fichier.

Vous voyez les informations du fichier. Notamment, vous avez un pavé et un menu qui s’intitule Protéger le document. Si vous cliquez sur la flèche du menu, vous obtenez la copie d’écran ci-dessous.

Microsoft Azure Information Protection
Microsoft Azure Information Protection

Vous remarquerez la présence de deux options qui proviennent de la gestion de la gestion des droits liés à l’information : Restreindre la modification et Restreindre l’accès.

Vous verrez plus bas des exemples de restrictions. Toutefois, sachez dès maintenant que ces restrictions s’appliquent même si un utilisateur transmet les documents à l’extérieur de votre organisation.

En effet, lorsque vous activez ces restrictions et plus particulièrement l’option restreindre l’accès, le document est chiffré. Son contenu devient donc incompréhensible pour quelqu’un qui n’aurait pas la clé pour déchiffrer.

Comme cette clé est liée au compte de l’utilisateur et comme le compte de l’utilisateur est défini dans votre domaine Office 365, vous voyez qu’il est difficile de contourner cette protection.

Aussi, une fois que les restrictions d’accès et d’utilisation sont appliquées par IRM, peu importe où se trouve le document, parce que la permission d’un fichier est stockée dans le fichier lui-même.

Restrictions possibles

Les possibilités de restrictions liées à Microsoft Azure Information Protection sont nombreuses. Aussi, vous ne trouverez ci-dessous que quelques cas d’usage.

Par exemple certains utilisateurs peuvent lire un document mais ils ne peuvent pas l’imprimer. Si vous le voulez, vous pouvez aussi empêcher
l’impression d’un contenu restreint, y compris en utilisant la fonctionnalité d’impression écran de Microsoft Windows.

Autre exemple, les utilisateurs peuvent modifier un document jusqu’à une certaine date. Puis, à partir de cette date, ils ne peuvent plus le modifier. Vous pouvez aussi empêcher la lecture du document.

Les restrictions peuvent aussi s’appliquer dans les actions de Microsoft Outlook. Par exemple, vous pouvez interdire qu’un destinataire transfert un e-mail.

Activer Microsoft Azure Information Protection

La première chose à faire pour bénéficier de la gestion des droits liés à l’information est d’activer Microsoft Azure Information Protection dans Microsoft Office 365.

Dans la console d’administration de Microsoft Office 365, vous avez des paramètres qui permettent de configurer ses services et compléments.

Vous ouvrez donc la console d’administration Office 365.  Ensuite, vous cliquez sur Paramètres puis sur Services et compléments.

Dans la liste qui s’affiche, vous recherchez le lien qui s’intitule Microsoft Azure information Protection.

Vous cliquez sur ce lien : une fenêtre s’ouvre avec un lien qui s’intitule Gérer les paramètres de Microsoft Azure Information Protection.

Cliquez sur ce lien : un autre onglet s’ouvre.

Dans cet onglet, vous voyez un message qui vous indique que Rights Management n’est pas activé. Rights Management (RMS) est le nom donné à l’implémentation d’IRM. Sous ce message, vous avez un bouton qui s’intitule activer.

Cliquez sur ce bouton : une fenêtre vous demande si vous voulez activer Rights Management.

Dans cette fenêtre, vous cliquez sur le bouton activer : vous venez d’activer Rights Management.

Azure Rights Management
Azure Rights Management

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.