Claude Couderc Consulting

Lenteur du disque : Agir

La lenteur du disque qui contient Windows est en cause fréquente de pertes de performances. En effet, bien que les causes liées à la lenteur d’un PC sont multiples, la dégradation du fonctionnement du disque peut provoquer des pertes importantes de performances.

Dans 90% des cas le dysfonctionnement d’un disque provient d’une altération logique et non d’un problème physique.

Hors, il est possible de demander à Windows de réparer lui-même le fonctionnement logique de son disque dur.

Lenteur du disque
Lenteur du disque

Stockage des fichiers : moins simple qu’il n’y parait

Pour comprendre comment s’est possible, il faut savoir que le stockage des fichiers est complexe. Il ne s’agit pas d’un stockage “à plat”.

Notamment, le formatage de la plupart des disques Windows est NTFS (New Technology File System).

Le formatage d’un disque désigne l’organisation choisie par Windows pour ranger vos fichiers. Pour prendre une image, si votre disque était un parking, celui-ci pourrait être organisé avec des places en épi (place en travers) ou en bataille (place droite). L’organisation en épi ou en bataille est l’équivalent du formatage d’un disque.

Les fichiers sont donc stockés sur les disques formatés en NTFS. Hors, ce système de fichiers est très riche.

Il dispose de nombreuses caractéristiques : hiérarchisation du stockage, journalisation, liaison permanente, flux alternatifs de données (ADS), compression de fichier, fichier partiellement alloué, cliché instantané de volume, transaction, sécurité, chiffrement, quota, point d’analyse et redimensionnement.

Compte-tenu de cette complexité, il n’est pas rare que le stockage d’un fichier rencontre un problème. Heureusement, NTFS dispose d’un mécanisme qui lui permet d’avoir une relative redondance des fichiers. En clair, si une partie d’un fichier est endommagé, il peut le réparer.

Cependant ces mécanismes de corrections consomment beaucoup de temps de votre disque. Celui-ci fera des accès supplémentaires aux données pour satisfaire NTFS.

Au début, la dégradation est faible. Toutefois,  la situation va s’aggraver mécaniquement et la lenteur du disque va devenir de plus en plus importante.

Enfin, si vous ne faites rien, les dégradations ne vont pas se résorber toutes seules.

C’est là, où vous intervenez. Tenez-vous prêt.

Résoudre la lenteur du disque

Dans Windows, chaque disque est identifié par une lettre, suivie de :.  Par exemple, le disque Windows est généralement le disque C:.

Pour corriger le disque Windows et donc résoudre le problème de lenteur du disque, tapez l’instruction suivante dans une invite de commandes :

CHKDSK C: /X /F /R /B

Puis faites entrée.

Si un message vous invite à “démonter” le lecteur, acceptez la proposition (tapez la lettre O).

Si un autre message vous invite à exécuter l’opération au prochain redémarrage, acceptez aussi la proposition (lettre O).

L’exécution de CHKDSK sur un disque Windows monopolise complètement l’ordinateur. Par ailleurs, son exécution peut durer très longtemps : 1h30, 2h voire plus. Il faut donc prévoir cette opération à un moment où vous n’aurez pas besoin de votre PC.

A la fin de l’opération, CHKDSK vous fait une synthèse. Vous pouvez retrouver la synthèse dans l’observateur d’événements de Windows. Ouvrez le journal Application. Puis, cherchez les événements de la source Chkdsk.

A titre de maintenance, vous devriez faire cette manipulation une fois par mois pour préserver la cohérence de vos données.

Claude COUDERC

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.