TOR (The Onion Router)

TOR (The Onion Router)

Grâce à sa construction ingénieuse, le réseau TOR (The Onion Router) permet de surfer sur le web en protégeant sa vie privée, sans avoir l’impression d’être épié en permanence.

Fonctionnement de TOR (The Onion Router)

Le mieux est de laisser Edward Snowden expliquer son fonctionnement, car il a participé à son amélioration.

Extrait du livre Mémoires vives de Edward Snowden aux Éditions du Seuil. Remarque : ce lien souligné est un lien d’affiliation que nous utilisons sur notre site Web. Les liens d’affiliation sont des liens spéciaux qui nous permettent de gagner une petite commission si vous achetez un produit ou un service par leur intermédiaire. Ces liens ne vous coûtent rien et nous permettent de continuer à créer du contenu de qualité pour nos lecteurs. Nous apprécions vraiment votre soutien et nous vous remercions d’utiliser nos liens d’affiliation lorsque vous faites des achats en ligne. Si vous avez des questions sur les liens d’affiliation, n’hésitez pas à nous contacter. Merci encore pour votre soutien !

« Avec ce protocole, votre trafic est distribué puis rebondit d’un serveur à un autre sur des routes générées de façon aléatoire, l’objectif étant de remplacer l’identité de celui qui est à la source de la communication par celle du dernier serveur dans la chaîne évolutive.

En effet, grâce à ce réseau, aucun serveur, ou « couche », ne connaît l’identité ou tout autre information concernant l’origine du trafic.

Et, coup de génie, le seul serveur du réseau TOR qui connaisse vraiment l’origine du trafic – le premier de la chaîne – ne sait pas vers où ce trafic se dirige.

Pour dire les choses simplement, le premier serveur Tor qui vous connecte au réseau, et que l’on appelle un « portail », sait que vous avez émis une requête, mais comme il n’est pas autorisé à la lire, il ignore si vous voulez voir des chats ou vous renseigner sur une manif.

Et si le denier serveur qui reçoit votre requête, et que l’on appelle une « sortie », sait très bien ce qu’on lui a demandé, il ignore en revanche qui le lui demande. »

TOR (The Onion Router)
TOR (The Onion Router)

Inconvénients de TOR (The Onion Router)

Si quelqu’un vous dit que le réseau Tor est lent, ne l’écoutez pas : c’est un menteur.

Il est très lent.

Par ailleurs, certains éléments d’une page ou d’un site web peuvent ne pas s’afficher.

Il est facile de savoir que vous utilisez TOR (The Onion Router). Ce qui pose un problème dans certains pays. Toutefois, vous avez la possibilité de configurer des ponts dans les pays où Tor est bloqué.

Corollaire : certains sites web détecte que votre requête provient du réseau Tor. Ils peuvent vous refuser l’accès.

Ils peuvent aussi vérifier que vous n’êtes pas un robot, à cause du très fort trafic qui provient du dernier serveur Tor. Vous devrez identifier souvent des feux de circulation ou des voitures sur des cartes.

Précautions

N’utilisez que le navigateur fournit avec TOR (The Onion Router). Ne cherchez pas à le personnaliser avec des extensions dont vous ne connaissez pas précisément le fonctionnement.

Les seules extensions conseillées sont HTTPS Everywhere et NoScript.

Comme pour un VPN, n’utilisez pas de client Torrent avec Tor. Un client Torrent peut révéler votre véritable adresse IP. Ce qui serait ballot.

Avantages

Le navigateur TOR (The Onion Router) supprime l’historique du navigateur en fin de session. Il isole aussi les cookies.

Votre trafic est chiffré. De plus, il transite à travers un circuit passant par trois relais Tor disséminés dans le monde.

Grâce à TOR (The Onion Router), il est plus facile de visiter les sites qui se terminent par .onion, mais c’est un autre sujet.

Pour aller plus loin

Lisez aussi l’article sur le VPN (Virtual Private Network).


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *