Arnaques du web : se protéger

Voici quelques précautions élémentaires pour éviter de subir les arnaques du web. Soyez attentifs à les appliquer sans exception, car elles vous aideront en permanence. Les arnaques du web ou escroqueries ne sont pas systématiques.

Toutefois, l’application de ces principes de bon sens pourra vous éviter de perdre votre temps et votre argent.

Complémenter votre lecture avec les exemples de l’article sur l’argent facile et rapide sur le web.

Reconnaître les arnaques du web

N’achetez pas sur des sites web non-personnalisés ou peu soignés.

Lorsque vous découvrez un nouveau site, examinez son aspect.

Si l’aspect est visuellement peu soigné, c’est qu’il a été fait rapidement, ou qu’il a été “cloné” sans précaution: c’est mauvais signe. Cela peut cacher des possibilité d’escroqueries.

Vérifiez l’orthographe et la tenue du site

Par ailleurs, une fréquence élevée de fautes d’orthographe ou leur énormité doit vous faire éviter le site en question.

La présence de mots anglais visiblement non–traduits (connection au lieu de connexion, présence du mot dollars etc.) doit vous inciter à la plus grande prudence.

Si le propriétaire du site envisageait d’avoir cette activité sur le long terme, il aurait investi du temps et de l’argent dans un site de qualité.

Pièges usuels des arnaques du web

Restez prudent face à des sites web qui proposent des prix ridiculement bas.

Le dicton qui nous dit “C’est trop beau pour être vrai” dit vrai !

Vérifiez l’ancienneté du site web.

Utilisez un outil comme whois pour savoir depuis quand le site Web existe. Un site web récent doit vous inciter à la prudence.

Arnaques du web
whois

Dans whois, indiquez le nom du domaine (par exemple questcequecest.com), pour connaître la date de création (Creation Date: 2008-03-01).

Vérifiez la réputation du site.

Faites une recherche sur le Web pour connaître la réputation du site. Par exemple pour interroger les avis ou commentaires sur questcequecest.com.

Faites une recherche sur le Web pour connaître la réputation du propriétaire. Pour connaître le nom du propriétaire d’un site, utilisez whois.

Toutefois, les hébergeurs peuvent cacher le nom du propriétaire: il n’apparaît pas toujours dans la requête whois. Il s’agit souvent d’une précaution pour protéger sa vie privée.

Si le propriétaire du site a déjà été repéré comme escroc ou à une mauvaise réputation, ne prenez pas de risques.

A l’inverse, si les témoignages sur le site sont dithyrambiques ou exagérément favorables, ou sont similaires dans la forme et sur le fond: méfiez-vous. Ne vous fiez pas non plus aux statistiques sur le nombre d’utilisateurs d’un site, publiées par le site lui-même.

Présence d’un véritable support ou contact

Achetez sur les sites qui ont un véritable service Support.

Pour tester le support, n’hésitez pas à faire une fausse demande au support (par exemple: “je n’ai pas bien compris comment ça fonctionne”).

Notamment, un site sérieux vous répondra dans les 72 heures maximum.

L’absence de réponse, une réponse tardive ou une réponse grossière doit vous mettre la puce à l’oreille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.