Acheter sans se faire avoir : Agir

Acheter sans se faire avoir est un minimum. En effet, personne n’a envie de se faire avoir, notamment sur le web. Il n’existe pas de sécurité absolue. Toutefois, le respect des 7 consignes suivantes va vous permettre d’acheter sur le web en toute confiance.

Vérifiez la réputation d’un site marchand

C’est la première chose à faire pour acheter sans se faire avoir. Notamment, si vous voulez acheter sur un site web que vous ne connaissez pas.

Pour ce faire, lancez une requête sur votre moteur de recherche. Dans la requête,  tapez avis consommateur nom_du_site_web.

Lisez les résultats. Puis, faites vous votre propre opinion mais faites attention aux consignes suivantes.

Méfiez vous des avis trop élogieux

Par ailleurs, prenez le temps de lire les autres avis des internautes. En effet, il est possible qu’un avis soit trafiqué. Si vous trouvez un avis très élogieux d’un internaute, vous pouvez procéder aux vérifications suivantes.

Est-ce que l’internaute a déposé un seul avis ? Si c’est le cas, méfiez-vous.

Est-ce que l’internaute a déposé plusieurs avis, tous favorables, le même jour ? Méfiez-vous aussi.

Est-ce que plusieurs internautes donnent des avis positifs le même jour ? Prudence, cela ressemble à une manipulation. Surtout, si le français des avis est bizarre et ressemble à une traduction automatique à la Google.

Est-ce que l’internaute donne parfois des avis négatifs ou mitigés ? Cela peut-être un bon signe.

Méfiez vous des avis très négatifs

Il peut s’agir d’un concurrent mécontent ou jaloux. Bien évidemment, il peut s’agir d’avis sincères.

Prenez le temps de vérifier l’origine et les dates des avis. Si de nombreuses personnes donnent un avis négatif à des dates très différentes, c’est probablement sincère.

Si les nombreux avis négatifs vont jusqu’à parler d’arnaques, c’est probablement le cas.

Dans ce cas, même si c’est une manipulation, il vaut mieux que vous ne preniez pas de risque.

Cherchez le domaine

Pour acheter sans se faire avoir sur le web, il existe une information précieuse. C’est le nom du domaine du site. En effet, un site web doit avoir une adresse web ! Cette adresse web indique son nom de domaine.

Par exemple, dans l’adresse du site Amazon (https://www.amazon.fr/), le nom du domaine est amazon.fr. De même, dans l’adresse du site de la FNAC (https://www.fnac.com), le nom du domaine est fnac.com.

Vous trouverez des explications détaillées dans la vidéo.

Pour trouver le nom de domaine, il faut s’intéresser aux caractères qui se trouvent juste après https:// (ou http://) mais avant le premier / (tout seul).

Dans ces caractères, le nom de domaine est formé avec les deux derniers mots séparés par un point.

C’est vrai même quand l’adresse est très longue. Par exemple, dans l’adresse https://www.amazon.fr/cheques-cartes-cadeaux, le nom de domaine est toujours amazon.fr.

Autre exemple. Le nom de domaine de l’adresse http://www.questcequecest.com/faire-face-a-une-panne/ est questcequecest.com.

Si le nom de la société n’apparaît pas dans le nom de domaine, il s’agit probablement de sites sans rapport avec la société.

Deux exemples fictifs de noms de domaine qui prêtent à confusion.

http://www.amazon.motpresse.com/ a comme nom de domaine motpresse.com. Il ne s’agit pas du site d’Amazon.

http://fnac.hellomonde.fr/ a comme nom de domaine: hellomonde.fr. Il ne s’agit pas du site de la FNAC.

Vérifiez l’ancienneté

Lorsqu’une société enregistre son nom de domaine, ces informations sont publiées dans une base appelée whois. L’ancienneté du site peut être vérifiée en consultant cette base en ligne.

  • https://www.gandi.net/whois
  • https://whois.domaintools.com
  • etc.

Regardez la vidéo pour la manipulation et les explications.

Pour acheter sans se faire avoir, vérifiez l’ancienneté du site web. En effet, un site web qui existe depuis 10 ans inspire plus confiance qu’un site web créé il y a 10 jours.

Acheter sans se faire avoir

Avant d’acheter, prenez ses précautions simples.

Tout d’abord, lisez les politiques de livraison et de retour. Les conditions de retour peut vous empêcher de renvoyer l’article, s’il ne vous plaît pas.

Vous devez aussi vérifier la présence d’un numéro de téléphone, une adresse email, ou une adresse physique. Vous pouvez aussi contrôler la véracité de ces informations en interrogeant les pages jaunes en ligne.

Par ailleurs, les offres “trop belles pour être vraies” le sont quasiment toujours. Notamment, les prix cassés ne sentent pas bon, même pour du parfum de marque. C’est louche. Comment un commerçant peut vendre moitié moins cher que ses concurrents ?

De toutes façons, si vous avez le moindre doute , vous devez passer votre chemin. Il vaut mieux passer à coté d’une bonne affaire que de se faire avoir.

Au moment d’acheter

Pour bénéficier du maximum de sécurité, pensez à vérifier la présence du cadenas à coté de l’adresse du site. Notamment, vérifiez que l’adresse du site débute bien par “https://” (et pas seulement http://).

Par ailleurs, si le navigateur affiche un message, généralement sur fond rouge, qui parle de “certificat de sécurité”, vous devez quitter le site.

De même, un site web ne doit jamais vous demander votre code PIN au moment du paiement. Le code PIN est constitué des 4 chiffres de la carte bancaire. Il ne s’agit pas du cryptogramme à 3 chiffres qui est en clair au dos de la carte. Celui-ci sera demandé en cas de paiement par carte bancaire.

Un site qui demande votre code PIN est à fuir immédiatement. En effet, ni sur le web, ni ailleurs, ni même votre banque ne doit vous demander votre code PIN.

C’est votre argent. Il n’est pas facile de le gagner. Aussi, évitez de le perdre facilement.

Acheter sans se faire avoir
(image: Bartek Ambrozik)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.