Organisme de formation datadocké

Claude Couderc Consulting est un organisme de formation datadocké. Il est donc référencé officiellement dans DataDock. Chaque financeur peut désormais nous inscrire dans son catalogue de référence de formations.

Organisme de formation datadocké

Organisme de formation datadocké
Organisme de formation datadocké

Formations Office 365

En tant qu’organisme de formation datadocké, nous proposons des formations sur Microsoft Office 365.

Concernant les méthodes pédagogiques, ces formations sont constituées d’environ 30% de cours et 70% de pratique avec exercices. Le suivi est  personnalisé. De même, les corrections sont personnalisées.

Ces méthodes pédagogiques sont valables pour toutes nos formations pratiques.

Formation Microsoft SharePoint online et GED

Formation Microsoft SharePoint online, Concevoir des sites

Formation Microsoft SharePoint online, Modifier l’apparence des sites

Formation Microsoft SharePoint online, Piloter les sites par les données

Formations SharePoint Server 2016

Les formations sur Microsoft SharePoint Server 2016 sont assurées par notre organisme de formation datadocké.

Les modalités de validation des acquis reposent sur un questionnaire qui est donné à la fin de la formation à chaque stagiaire individuellement. Ce questionnaire permet au stagiaire d’évaluer les résultats de l’action de formation.

Ces modalités de validation des acquis sont valables pour toutes nos formations pratiques.

Formation Microsoft SharePoint 2016 et GED

Formation Microsoft SharePoint 2016, Administrer

Formation Microsoft SharePoint 2016, Concevoir des sites

Formation Microsoft SharePoint 2016, Piloter les sites par les données

Formation Microsoft SharePoint 2016, Modifier l’apparence des sites

Formation Microsoft SharePoint 2016, Créer des Workflows

Formation Microsoft SharePoint 2016, Créer des formulaires

Formations SharePoint Server 2013

Les formations sur Microsoft SharePoint Server 2016 sont assurées par notre organisme de formation datadocké.

Concernant le niveau de formation des animateurs, il s’gait d’un consultant certifié Microsoft Certified Systems Engineer + Internet. Ce consultant est aussi certifié Microsoft SharePoint.

Ce consultant anime toutes les formations SharePoint.

Formation Microsoft SharePoint 2013 et GED

Formation Microsoft SharePoint 2013, Administrer

Formation Microsoft SharePoint 2013, Concevoir des sites

Formation Microsoft SharePoint 2013, Piloter les sites par les données

Formation Microsoft SharePoint 2013, Modifier l’apparence des sites

Formation Microsoft SharePoint 2013, Créer des Workflows

Formation Microsoft SharePoint 2013, Créer des formulaires

Formation Microsoft SharePoint Designer 2013

Formations Windows Server 2016

Formation Windows 2016, Administrer

Formation Windows 2016, Administrer les principaux rôles

Formation Windows 2016, Administrer les rôles avancés

Formation Windows 2016, Administrer Microsoft IIS 10

Formation Windows 2016, Configurer le réseau

Formation Windows 2016, Gérer grâce à Windows PowerShell 5

Formation Windows 2016, Gérer Microsoft Hyper-V

Formation Windows 2016, Maintenir en condition opérationnelle

Formations Windows Server 2012 / 2012 R2

Formation Windows 2012 R2, Administrer

Formation Windows 2012 R2, Administrer les principaux rôles

Formation Windows 2012 R2, Administrer les rôles avancés

Formation Windows 2012 R2, Administrer Microsoft IIS 8.5

Formation Windows 2012 R2, Configurer le réseau

Formation Windows 2012 R2, Gérer grâce à Windows PowerShell

Formation Windows 2012 R2, Gérer Microsoft Hyper-V

Formation Windows 2012 R2, Maintenir en condition opérationnelle

Formations Exchange

Formation Microsoft Exchange 2016, Administrer

Formation Microsoft Exchange 2016, Dépanner

Formation Microsoft Exchange 2013, Administrer

Formation Microsoft Exchange 2013, Dépanner

Prendre de bons conseils et éviter les mauvais

Prendre de bons conseils et éviter les mauvais conseils est un objectif qui paraît simple à atteindre. Pourtant, savez-vous éviter les pièges des mauvais conseillers ?

Rappelez-vous que les conseilleurs ne sont pas les payeurs 😉

Prendre de bons conseils

Prenez l’exemple de nombreux vendeurs. La grande majorité des vendeurs vous exposent uniquement les avantages de leurs produits. C’est normal.

Les vendeurs englobent les commerciaux, les pubs, les annonces, les prospectus, etc..

Par ailleurs, vous remarquerez aussi qu’ils répondent rarement aux questions qui ne sont pas posées. Autrement dit, ils n’attirent pas toujours votre attention sur une lacune ou une déficience de leur produit. Sans même évoquer les cas de dissimulations malhonnêtes.

Si vous vous décidez à investir dans des actions, un meublé ou autre, le vendeur vous expliquera tous les avantages que vous pourrez obtenir de cet investissement. Dans certains cas, il vous mettra peut être aussi en garde sur des risques éventuels (hum ?).

Son expérience et ses conseils sont importants mais ils ne sont pas objectifs, et probablement pas complets.

C’est la raison pour laquelle, vous avez intérêt à vous renseigner par ailleurs et à prendre de bons conseils.

En réalité, il est idéal d’en savoir autant et même plus que le vendeur avant de le rencontrer. Cela vous permet de vérifier l’exactitude des informations qu’il vous donne.

Ensuite, vous pouvez vous renseigner sur le web, auprès de clients actuels ou d’un conseiller indépendant.

Vous trouverez ci-dessous un cas pratique qui peut intéresser les jeunes actifs non salariés.

Prendre de bons conseils
Prendre de bons conseils

Cas pratique

Certains se voient proposés “d’investir” dans du PERP (ou du “Madelin). Sur le papier, c’est un investissement qui présente un avantage fiscal intéressant car les sommes versées sur un PERP sont déductibles pour chaque membre du foyer fiscal.

Pour du “Madelin” qui s’adresse aux travailleurs non salariés, les versements sont déductibles des charges de la société. C’est ce qui est mis en avant par les vendeurs.

A votre tour de prendre de bons conseils. Pour ce faire, allez sur le web.

Une recherche rapide sur le web nous apprend que ces produits ont au moins un défaut majeur qui annule leur intérêt pratique dans la plupart des cas. En effet, l’inconvénient majeur est que le capital constitué est reversé sous forme d’une rente viagère.

Vous n’avez donc pas de capital, sauf 20 % dans le cas du PERP.

Toujours pour le PERP, il existe une autre possibilité de récupérer l’épargne accumulée, en cas d’acquisition de sa résidence principale à condition de ne pas avoir été propriétaire de son habitation au cours des 2 ans précédant la liquidation du plan. Cette dernière condition réduit drastiquement les bénéficiaires concernés.

Par ailleurs, le montant de la rente peut baisser, notamment en cas d’augmentation de la durée de vie moyenne. Autrement dit, elle n’est pas garantie.

Ces informations sont valables au moment de leur rédaction mais faites attention que la réglementation peut évoluer.

Combien çà coûte de ne pas prendre de bons conseils ?

C’est toujours la question fondamentale avant de prendre une décision : Combien ça va me coûter de le faire ? Combien ça va me coûter de ne pas le faire ?

Une autre question : est-ce que ça vaut le coup ? Dans le passé, certains conseillers se sont révélés être de piètres conseillers en ce qui concerne mes affaires.

Au contraire, d’autres m’ont permis de récupérer ou gagner des sommes importantes. Les plus efficaces n’étaient pas ceux qui présentaient le mieux…

Sans même parler de payer quelqu’un, il est possible de prendre conseils auprès de personnes qui connaissent le sujet grâce à leurs livres ou leurs formations. Bien évidemment, vous n’aurez pas des conseils personnalisés mais le prix n’est pas le même.

Cela me surprend toujours de voir des personnes prêtes à investir 100 000 euros dans un studio, sur l’unique base de leurs sentiments. Acheter un livre à 30 ou 40 euros peut non seulement vous éviter de perdre beaucoup d’argent mais aussi vous en faire gagner beaucoup.

A titre d’exemple, un bon livre sur les achats immobiliers intitulé Les Secrets de l’Immobilier: Comment Bâtir Votre Liberté financière et Vous Assurer Une Retraite Confortable.

Infaillible en permanence : hum ?

Êtes-vous infaillible ? Autrement dit, est-ce que vous ne faites jamais d’erreur ? Il est probable que vous pensiez ne pas l’être. Et même si vous pensez être infaillible (!), vous ne pouvez pas être sûr de le rester à l’avenir.

Infaillible n’est pas humain

En effet, personne n’est infaillible en permanence, y compris les professionnels.

Tout le monde fait des erreurs. Les animaux font aussi des erreurs. Les ordinateurs font aussi des erreurs.

La cause d’une erreur est multiple. Pour un être humain, la cause peut être une négligence, un moment de fatigue, le stress, une mauvaise évaluation qui entraîne une mauvaise prise de décision,  etc.

Pourtant, il existe une solution simple pour limiter les erreurs.

Une solution pour limiter les erreurs

La solution est de se former. De plus, la formation est le meilleur investissement à faire, car vous investissez dans vous-même. Plus vous vous formez, plus vous en saurez et mieux vous déciderez dans votre intérêt.

Quand vous renoncez à vous former, vous déléguez à d’autres des décisions de vie qui vous concernent.

Bien sûr, vous ne pouvez pas tout savoir. Vous n’êtes pas tous médecin, avocat, notaire ou informaticien. Vous devez donc faire confiance à ces personnes quand vous avez besoin d ‘eux.

Cependant, rien ne vous empêche de vous informer sur ce qui vous intéresse ou préoccupe. Se former ou simplement s’informer permet d’éviter qu’une mauvaise décision soit prise et que vous en payez les conséquences.

Comprenez bien que ces professionnels sont compétents dans leur immense majorité. Malgré tout, certains d’entre-eux peuvent faire une erreur de jugement à un moment donné car aucun d’entre-eux n’est infaillible.

Une erreur infaillible
Une erreur infaillible

N’agissez pas sans savoir

Un investissement présente un risque. Surtout si vous investissez comme certains jouent au loto. En effet, certains investissent au hasard, sur un coup de tête ou en suivant leur instinct voire au “feeling”.

Il existe des techniques pour limiter la portée d’un risque financier.

La première chose à faire quand on veut investir, est de bien se renseigner sur le secteur ou les mécanismes liés à cet investissement.

Par exemple, avant d’investir en Bourse, il est judicieux de se former sur le sujet en lisant deux ou trois livres. Vous pouvez aussi consulter un ou deux sites spécialisés, avant d’investir votre premier euro.

Il est aussi important de ne pas croire les promesses. Demandez à voir les résultats. Par exemple, si quelqu’un vous parle d’un rendement mirifique, demandez-lui un extrait de compte !

Ne soyez pas timoré, sinon vous allez vous faire avoir. Vous découvrirez ainsi que la plupart sont des affabulateurs ou des mythomanes. Si vous êtes timoré, investissez uniquement dans les placements sans risque.

Surtout, il est important d’investir dans un domaine que vous connaissez ou comprenez. N’investissez dans un marché que vous ne connaissez pas. Par définition, les nouveaux marchés sont inconnus : les promesses du prochain Facebook et autres Eldorado sur Internet sont à fuir.

Google ne sait pas tout

Le meilleur investissement pour faire fructifier intelligemment et prudemment votre argent est de vous former. Vous vous rendrez compte que gagner de l’argent est difficile et demande des efforts importants. Aussi, il vous mieux ne pas le gâcher.

Certains rechignent à dépenser 50 € pour acheter un livre. Toutefois, ils sont prêts à investir 2000 € ou plus, dans un soi-disant produit miracle, sur la base des informations du vendeur.

Une simple information payante peut vous faire gagner beaucoup d’argent (vécu). Bien sûr, il n’existe pas de livre avec une solution infaillible à toutes les questions relatives à l’argent.

Les informations trouvées sur le web valent généralement ce qu’elles vous ont couté. Lorsqu’elles sont gratuites, elles sont connues du plus grand nombre et elles ne présentent pas d’intérêt, à part peut-être de rares exceptions.

Investir dans des informations payantes du web, des livres, des vidéos, des séminaires, etc. vous permet de décupler votre investissement (vécu).

Par exemple, de nombreux vendeurs du site leboncoin devraient suivre une formation en marketing. Certains d’entre eux devraient au moins apprendre comment vendre efficacement avec une annonce…

Méfiez-vous aussi des idées toutes faites. Par exemple, de nombreux sites web proclament que l’or est une valeur refuge. Or ce n’est pas toujours vrai.

Cas pratique

Certains ont eu de terribles désillusions lorsqu’ils ont été obligés de vendre leur or durant l’année 2013.

L’or, tout comme l’argent, est un métal précieux qui subit des hausses et des baisses de cours.

Jusqu’à présent le cours de l’or a été en augmentation constante sur des périodes longues : 10, 15 ans et plus.

Cependant, sur des périodes plus courtes, le cours peut baisser dramatiquement comme en 2013 ou à d’autres périodes. Si vous êtes obligé de vendre à ce moment-là, vous pouvez perdre 30 % et plus de votre investissement.

Donc, sur une longue période, l’or est une valeur refuge mais l’argent immobilisé pour son achat ne rapporte rien : pas d’intérêts, pas de revenus, pas de loyers, etc.

Gardez à l’esprit que l’or n’est pas un actif qui rapporte. Ce n’est pas un remède infaillible qui vous assure votre avenir.