SharePoint 2016 : Nouveautés

Cet article sur SharePoint 2016 est basée sur les articles suivants du site de Microsoft. Notamment sur les articles Announcing availability of SharePoint 2016 and cloud hybrid search. Ainsi, que sur les articles SharePoint 2016 update, Evolution of SharePoint.

L’article suivant vous explique comment installer SharePoint 2016 avec les assistants graphiques.

Site d'équipe SharePoint 2016
Site d’équipe SharePoint 2016

Il s’agit d’une synthèse faite “à chaud”, suite à l’annonce aujourd’hui de la sortie de SharePoint 2016. De plus, les auteurs des articles originaux nous préviennent que ces informations sont partielles.

Synthèse de SharePoint 2016

SharePoint 2016 est basée sur le même cœur de plateforme que SharePoint Online : les habitués de SharePoint Online vont retrouver des expériences similaires sur la version SharePoint 2016.

Amélioration des fonctionnalités de mise en service

SharePoint 2016 permet une diminution des coûts, grâce à la réduction du temps passé à gérer les tâches administratives quotidiennes.

Specifie le rôle du serveur SharePoint 2016
Spécifie le rôle du serveur SharePoint 2016

Afin d’éviter les erreurs d’affectation, vous avez l’affichage de la conformité qui apparaît dans la console d’administration centrale de SharePoint. Vous éviterez ainsi de rattacher par inadvertance un serveur front-end alors qu’il s’agit d’un serveur applicatif.

Conformité du serveur
Conformité du serveur

La simplification porte aussi sur les mises à jour. Jusqu’à présent une mise à jour comprend 37 fichiers MSI / MSP, sans compter les 18 fichiers MSI / MSP par module linguistique. Avec SharePoint 2016, il n’y a plus qu’un seul fichier MSI + un fichier MSP + un fichier par module linguistique.

Par ailleurs, grâce à la nouvelle technologie “zero downtime patching”, vous n’avez plus besoin d’arrêter les services pour appliquer les mises à jour.

Mobiles et tablettes

Design Responsive SharePoint 2016
Design Responsive SharePoint 2016

Le design responsive permet une restitution du contenu et le fonctionnement des applications SharePoint (en HTML5) indépendants de l’écran utilisé (pc, mobile, tablette).

Cette flexibilité permet d’utiliser SharePoint sur du matériel de formes ou tailles différentes.

Par ailleurs, lorsque vous utilisez un appareil mobile pour accéder à la page d’accueil d’un site SharePoint 2016, l’appui sur les tuiles ou les liens permet de naviguer sur le site.

Vous pouvez de basculer de l’affichage pour les mobiles à l’affichage classique de l’ordinateur. Cet affichage est aussi tactile.

Lanceur d’applications centralisé

Lanceur d'applications SharePoint 2016
Lanceur d’applications SharePoint 2016

Toutes les applications sont disponibles à partir de la barre de navigation supérieure.

Manipulation simplifiée des documents des bibliothèques

Basée sur l’interface de SharePoint Online et OneDrive pour les entreprises, elle simplifie la création, le partage et la gestion des fichiers.

Partage simplifiée des sites et fichiers

Il suffit de cliquer sur le bouton Partager dans le coin supérieur droit de chaque page, ensuite d’entrer les noms des personnes avec qui vous souhaitez partager puis appuyer sur Entrée.

Notamment, les personnes avec qui vous venez de partager recevront une invitation par courriel avec un lien vers le site. Les notions habituelles (niveaux d’autorisation, groupes et héritage) continuent d’être présentes.

Vous pouvez aussi voir les noms et les photos des personnes qui ont accès au site.

Support de fichier de grande taille

SharePoint 2016 permet le téléchargement de fichiers jusqu’à 10 Go afin d’intégrer des fichiers vidéos, audio, etc.

Outils de conformité

SharePoint 2016 fournit des fonctionnalités pour s’assurer que les bonnes informations sont bien diffusées aux bonnes personnes. Il s’agit d’éviter à la fois la perte indue d’informations et la communication à mauvais escient d’informations sensibles.

Une nouvelle stratégie de séquestre et de Centres de suppression de documents permet de préserver les objets dans SharePoint et dans OneDrive pour les entreprises, pendant une période de temps déterminée, outre les stratégies de gestion des informations qui peuvent supprimer les documents après une période de temps spécifiée.

Share Button

Administration IIS 7.0 / 7.5 de Windows 2008

Vous voulez apprendre l’administration IIS 7 et IIS 7.5 ? Et bien, l’objectif du livre Internet Information Services (IIS) pour Windows Server 2008 R2: Concepts et 42 Travaux Pratiques est de vous rendre rapidement autonome et opérationnel dans son administration.

Les bases de l’administration IIS 7

L’objectif de ce livre est de mettre à plat les principaux composants de Microsoft Internet Information Services (IIS) 7 et 7.5, afin de guider l’administrateur pour qu’il puisse comprendre et agir là où c’est nécessaire et résoudre le problème rencontré : configuration, performances, défaillances, blocages, etc.

À l’origine, le contenu de ce document est un support de cours complet, exposé et travaux pratiques, destiné à des administrateurs Windows et ingénieurs système en charge de l’administration de serveurs Web qui fonctionnent sous Internet Information Services en versions 7.5 et 7.0.

Administration IIS 7.0 et IIS 7.5
Administration IIS 7.0 et IIS 7.5

Rôle de IIS

Internet Information Services est un ensemble de composants qui prennent en charge le fonctionnement des serveurs Web et FTP, ainsi que les sites et applications Web développés en HTML ou pour l’ASP, ASP.NET et CGI dans l’environnement Windows.

Ne vous inquiétez pas si la signification de ces sigles (ASP, ASP.NET, CGI) vous échappe pour l’instant, car ils sont expliqués par la suite.

Windows Server 2008 fournit IIS 7.0, également proposé dans Windows Vista. Windows Server 2008 R2 fournit IIS 7.5, également proposé dans Windows 7.

IIS présente une véritable particularité dans le monde Microsoft, ce qui peut le rendre difficile l’administration IIS 7.

Comprendre l’administration IIS 7 avancée

La première difficulté concerne un fondamental de IIS.

En effet, le logiciel IIS est destiné à héberger des applications développées par des développeurs, mais qui doivent être administrées par un administrateur. Autrement dit, par une personne dont le développement n’est à priori pas son domaine de compétence.

Certains administrateurs sont mêmes “allergiques” à tout ce qui concerne le développement.

Malgré tout, ce livre essayera d’éclaircir le plus possible les notions de développement nécessaires à la compréhension de IIS. En particulier, le développement ASP.NET sera présenté et expliqué dans ses grandes lignes.

En aucune façon, il ne s’agit d’apprendre à développer mais de comprendre le langage des développeurs. Ce sera aussi l’occasion de “démystifier” certains concepts de développement .NET, à travers son introduction.

Cela étant, il serait faux de s’imaginer qu’un développeur sera automatiquement à l’aise avec l’administration de Microsoft IIS. La raison est liée à la richesse de ce logiciel.

10 000 sites Web

Il faut comprendre qu’il s’agit d’un logiciel capable de gérer aussi bien un seul site web que 10 000 ou plus sur le même serveur. Ou bien, de gérer des fermes entières de serveurs web disposants tous de la même configuration, ou de configurations distinctes.

Et encore, ces exemples ne sont qu’un infime aperçu des possibilités de IIS.

Par ailleurs, il s’agit d’un logiciel qui une fois qu’il est installé, se fait souvent oublier. Jusqu’au jour où une application IIS cruciale commence à avoir des soucis : lenteurs, plantages, etc.

Face à ces problèmes, l’administrateur débutant tente souvent d’améliorer la situation en modifiant les paramètres exposés par l’outil le plus populaire, à savoir le Gestionnaire des services Internet (IIS). Puis, très vite, il se rend compte que IIS ne réagit pas exactement comme il l’avait imaginé. Parfois, la situation a pu empirer.

De plus en plus riche

L’administrateur découvre donc un logiciel qui derrière une simplicité apparente, est beaucoup plus riche qu’il n’y parait.

Afin de faire face à ces difficultés, l’objectif de ce livre est aussi de présenter des méthodologies de résolution de problèmes.

Démarche pédagogique

Par ailleurs, les principes suivants ont servi de base pour de l’élaboration du livre.

Vous trouverez en début de chapitre les concepts.

Vous trouverez une explication pour le cas d’usage de chaque exercice.

La solution est détaillée et commentée, étape par étape, jusqu’à l’atteinte de l’objectif. Afin de vous guider visuellement, des copies d’écrans ont été insérées. Enfin, un récapitulatif en fin d’exercice vous rappelle ce que venez d’apprendre.

Les très nombreuses questions soulevées par les stagiaires ont alimenté le contenu du livre. Notamment, les exercices tiennent compte des remarques des stagiaires précédents.

Pour faire les exercices, vous devez disposer d’une nouvelle installation de Windows Server 2008 R2, complètement mise à jour avec Windows Update. Idéalement, vous devez partir du fichier ISO natif de Microsoft.

Toutefois, certaines particularités de votre environnement de travail peuvent être un obstacle à la réalisation de certains exercices. Par exemple, un service pack peut venir modifier sensiblement le comportement de Windows et de IIS, ou bien vous ne disposez pas des autorisations nécessaires.

Par ailleurs, n’hésitez pas à comparer votre avancement avec les copies d’écrans.

Contenu du livre

Grâce à ce livre, vous serez en mesure de comprendre le fonctionnement d’IIS 7.0 et 7.5, afin de pouvoir le configurer, le sécuriser, le dépanner, le maintenir en condition opérationnelle et améliorer ses performances.

Vous découvrirez des possibilités sur l’administration IIS 7.0 et IIS 7.5, que vous ne soupçonnez probablement pas.

Ensuite, vous utiliserez des commandes PowerShell et AppCmd. Vous utiliserez aussi des outils moins connus mais utiles comme NETSH, DISM, SC, SFC, etc.

Puis, vous apprendrez aussi à utiliser le moniteur réseau intégré au navigateur. Il vous permet de visualiser les échanges entre le client et le serveur IIS.

Enfin, vous pourrez vous entraîner grâce aux 42 Travaux pratiques corrigés !

Les fichiers d’exemple sont téléchargeables.

Un descriptif de l’objectif introduit chaque exercice.

Pour vous permettre d’atteindre l’objectif, vous trouverez une démarche pas à pas pour vous guider.

De plus, afin de vous assurer d’être sur la bonne voie, de nombreuses copies d’écrans illustrent la solution.

Enfin, un récapitulatif vous rappelle ce que venez d’apprendre dans l’exercice.

Share Button

Site SharePoint 2013 piloté par les données

Le contenu de ce livre s’adresse à des concepteurs SharePoint qui doivent créer un site SharePoint 2013 piloté par les données.


Vous apprendrez donc comment faire pour connecter des données externes à SharePoint 2013 et avec quels outils. Bien évidemment, l’objectif du livre Créer un site piloté par les données pour SharePoint 2013 est aussi de comprendre le sens de toutes ces manipulations et de savoir sur quoi agir.

Site SharePoint 2013 piloté par les données

Si votre objectif est de créer un site SharePoint 2013 piloté par les données, vous devez décider des sources de données à utiliser.

En effet, les sources de données que vous pouvez connecter à SharePoint 2013 sont de natures diverses : Fichiers Excel ou XML, Services Web SOAP ou REST, Bases de données externes.

En particulier, une base de données peut contenir des dizaines de tables, qui elles-mêmes peuvent contenir des dizaines de colonnes. La connexion à une base de données nécessite donc de préciser les informations souhaitées.

Par ailleurs, vous pouvez vous connecter à une feuille Excel existante. La connexion d’une feuille Excel à un site SharePoint est une opération classique, bien qu’il soit nécessaire de prendre quelques précautions pour faire une publication réussie.

La connexion à un fichier au format XML est bien évidemment aussi possible. En effet, de nombreux systèmes d’information produisent, ou savent produire, régulièrement des fichiers au format XML. Le format XML est un format simple à produire, à contrôler et à lire par un ordinateur ou un être humain.

Site SharePoint 2013 piloté par les données
Site SharePoint 2013 piloté par les données

Connecter un service web SOAP

Un service web est un programme Web qui s’exécute généralement sur un serveur distant et qui renvoie des données utiles à votre programme ou application.

Vous pouvez donc utiliser un service web pour alimenter un site SharePoint 2013 piloté par les données.

Il y a deux grandes familles de services Web : les services web SOAP (Simple Object Access Protocol) et les services Web REST (Representational State Transfer).

SOAP est un protocole de services web très utilisé. Si vous n’avez pas un service Web SOAP, il existe une solution pratique pour y remédier.

En effet, il existe un site web très connu comme fournisseur de services web XML, qui s’intitule WebserviceX.NET. Ce site propose de nombreux services web qui peuvent être gratuits ou payants. Dans ce dernier cas, ils nécessitent une authentification.

Pour trouver des services web SOAP gratuits, vous pouvez aussi faire une recherche sur les mots clés “web services SOAP free”.

Faites attention que la véritable difficulté n’est pas de créer une connexion à un service web SOAP. La difficulté réside plutôt dans la connaissance fonctionnelle du service web. Autrement dit, il faut lire sa documentation pour comprendre ce qu’il propose et comment il est possible de l’utiliser.

Ensuite, le paramétrage dans SharePoint 2013 est identique quel que soit le service web SOAP concerné. Notez aussi qu’un service web SOAP permet d’afficher des données, mais aussi qu’il peut en créer, en modifier voire en supprimer.

Connecter un service web REST

REST est une architecture plus récente et plus conviviale que SOAP. Par ailleurs, un flux RSS est un type particulier d’un service web REST. Vous pouvez parfaitement connecter un service Web REST pour provisionner un site SharePoint 2013 piloté par les données.

Pour trouver des services web REST gratuits, vous pouvez aller sur le site WebserviceX.NET. Vous pouvez aussi faire une recherche sur les mots clés “web services REST free”.

Là aussi, faites attention. Vous devez lire la documentation du service web REST pour comprendre comment l’utiliser.

De même, un service web REST permet d’afficher des données, mais aussi d’en créer, d’en modifier ou d’en supprimer.

Afficher les données externes

Outre l’utilisation de InfoPath Designer, les sources de données précédentes peuvent s’afficher généralement dans des composants WebPart.

Par ailleurs, dans SharePoint, une vue de données est un affichage personnalisé qui présente les données d’une source de données. Vous pouvez donc personnaliser un composant WebPart de vue de données avec SharePoint Designer. L’objectif étant de disposer d’un rendu dynamique pour votre site SharePoint 2013 piloté par les données.

Vous pouvez aussi afficher un fichier au format XML dans SharePoint.

Toutefois, il faut faire attention à la présentation des données. Notamment, si vous souhaitez afficher un fichier au format XML sur un site SharePoint, avec une présentation soignée, vous devrez disposer d’un fichier XSL correspondant.

Bien sûr, vous pouvez afficher un flux RSS dans SharePoint. Ce flux RSS peut provenir d’un site SharePoint. Il peut aussi venir d’un site web complètement externe à SharePoint.

Manipuler Business Connectivity Services

Business Connectivity Services (BCS) est une application de services qui permet d’accéder dans SharePoint à des données externes à SharePoint. C’est un outil très puissant pour alimenter dynamiquement votre site SharePoint 2013 piloté par les données.

Par exemple, il peut s’agir de données externes qui se trouvent dans une base de données. Il peut aussi s’agir de données accessibles à travers un service web, ou qui sont publiées en tant que source OData.

Lorsque ces données externes sont disponibles à travers BCS, vous pouvez les manipuler. Vous pouvez les interroger, les lire, les mettre à jour, les supprimer ou en créer de nouvelles.

Le type de contenu externe est l’un des principaux outils de BCS. Un type de contenu externe fournit les informations nécessaires pour accéder à une source de données externes.

Il permet aussi de créer les objets qui exposent les données externes. Par exemple, cela peut être une liste externe. Ça peut être aussi une colonne de données externes ou un composant WebPart de données métiers.

Les manipulations pour gérer correctement BCS se dont avec SharePoint Designer et dans la console d’Administration centrale de SharePoint.

Comprendre le Service Banque d’informations sécurisé

Quand les données se trouvent dans une liste SharePoint, il est facile de la gérer. Notamment, l’administrateur peut accorder facilement les autorisations nécessaires aux utilisateurs.

Lorsqu’il s’agit d’accéder à des données externes à SharePoint, les autorisations doivent être accordées dans le système externe.

Le service Banque d’informations sécurisé permet de créer une passerelle sécurisée entre un utilisateur connu dans SharePoint sous un compte donné, et un système externe qui le connaît avec un autre compte.

Autrement dit, ce service définit quelles informations d’identification (compte, mot de passe) utilisées pour se connecter à la source de données externe.

Typiquement l’application de service BDC (Business Data Connectivity) peut utiliser le service Banque d’informations sécurisé. Notamment, il servira à authentifier une requête d’extraction des données afin de récupérer des données externes à SharePoint (bases de données, etc.)

En effet, le système externe peut ne pas connaître le compte SharePoint lors de la phase d’authentification. Le Service Banque d’informations sécurisé peut stocker et mapper les informations d’identification utilisateur requises par le système externe.

Le livre pour créer votre Site SharePoint 2013 piloté par les données

Ce livre aborde toutes les techniques présentées ci-dessus, et bien d’autres !

De plus, les travaux pratiques du livre sont conçus dans un réel souci pédagogique.

Ces exercices seront aussi l’occasion de comprendre l’intérêt pratique de ces manipulations à l’aide des explications.

Enfin, nous avons inséré plusieurs illustrations, notamment à l’occasion des passages les plus délicats.

Share Button

Gestionnaire de conception SharePoint 2013

Grâce au gestionnaire de conception et au livre Modifier l’apparence des sites SharePoint 2013 en 26 Travaux Pratiques, vous allez devenir rapidement autonome et opérationnel pour personnaliser les sites SharePoint 2013.

Vous apprendrez à leur donner une identité visuelle personnalisée et à modifier leur apparence pour leur donner un aspect personnalisé, grâce aux outils comme le Gestionnaire de conception ou les Présentations composées.

De plus, vous mettrez vos connaissances en pratique grâce aux 26 Travaux Pratiques entièrement détaillés et corrigés.

Le Gestionnaire de conception

Le gestionnaire de conception est un tout nouvel outil de SharePoint 2013. De plus, il est entièrement sur le site SharePoint. Vous n’avez rien à installer sur votre ordinateur.

En revanche, il est disponible uniquement dans une collection de sites où les fonctionnalités de publication sont activées. Vérifiez avec votre administrateur fonctionnel que cette fonctionnalité est bien activée !

Jusqu’à la version SharePoint 2010, il était assez complexe de créer une page maître. Même faire une adaptation un peu poussée du visuel d’un site SharePoint avec SharePoint Designer, était relativement compliqué.

La difficulté ne provenait pas des connaissances que vous deviez avoir en HTML ou CSS. La difficulté provenait d’intégrer correctement le travail réalisé dans SharePoint.

Avec SharePoint 2013, Microsoft propose une approche différente.

Notamment, le Gestionnaire de conception fait son apparition. Avec le gestionnaire de conception, vous faites correspondre le contenu d’un disque local au dossier des pages maîtres d’un site de publication.

Le disque local contient des fichiers HTML, CSS, images etc. d’un site existant.

Fonctionnement du Gestionnaire de conception

Dans un premier temps, vous pouvez créer un site web sans vous soucier de SharePoint. Autrement dit, vous utilisez l’outil que vous voulez et vous designer votre site web. Vous créez la disposition que vous voulez, avec les images et tout ce dont vous avez besoin.

Ensuite, vous allez importer ses fichiers HTML, CSS, etc. dans SharePoint. Celui-ci se charge de convertir automatiquement vos fichiers en pages maîtres.

Mieux encore. Grâce à un mécanisme transparent pour vous, SharePoint se charge de maintenir la cohérence entre votre contenu et les pages maîtres. Cela signifie que si vous faites évoluer votre site web, qui se trouve sur le disque dur, la page maître est mise à jour automatiquement.

L’intérêt de ce mécanisme est de vous rendre libre de changer comme vous voulez votre contenu du disque local, sans vous soucier de SharePoint.

Gestionnaire de conception
Gestionnaire de conception

Vous pouvez utiliser le Gestionnaire de conception via Paramètres puis Paramètres du site et sous Aspect.

Dans les entrailles du Gestionnaire de conception

Grâce à des balises dans les commentaires des pages HTML, SharePoint maintient la correspondance entre les fichiers locaux et ses pages maîtres.

Dans la pratique, vous n’avez pas à vous préoccuper de savoir comment ce mécanisme fonctionne.

Dans un premier temps, sachez qu’une modification locale entraîne la mise à jour correspondante dans la page maître. Par exemple, si vous changez ou ajoutez une balise div dans votre page. SharePoint reporte automatiquement votre modification dans la page maître.

Ensuite, si vous voulez savoir comment cela fonctionne en interne, vous trouverez des informations complémentaires dans la section juste ci-dessous.

Des balises pour la cohérence

En effet, pour maintenir la cohérence entre votre contenu et le contenu de SharePoint, celui-ci introduit des balises supplémentaires dans les commentaires des pages. Ces balises supplémentaires fournissent des informations relatives au fichier lui-même et à certaines propriétés requises pour la conversion.

Par exemple, les balises SharePoint markup indiquent les emplacements pour enregistrer les espaces de noms SharePoint.

Par ailleurs, les balises Comment start ou Comment end permettent d’avoir des informations plus claires sur le code généré pour un humain. Leur rôle est d’expliciter le fonctionnement des autres balises de SharePoint. Le processus de conversion ne les exploite pas.

Les balises Markup start ou Markup end indiquent l’emplacement d’un extrait de code. Le rôle, important, d’un extrait de code est de faire correspondre une fonction SharePoint à votre page.

Par exemple, si vous avez un menu sur votre page HTML, vous pouvez indiquer grâce à un assistant qu’il s’agit du menu SharePoint.

En particulier, il existe plusieurs extraits de code disponibles : zone du menu, zone du logo, zone de recherche, etc.

Le rôle des balises Preview start et Preview end est de vous permettre de mieux comprendre le rendu d’un extrait de code.

Accueil du Gestionnaire de conception

Le gestionnaire de conception est composé d’un menu avec 8 étapes. Le principe est de dérouler chacune des étapes jusqu’au résultat final.

Notamment, la première étape est l’accueil. Vous trouverez dans ce billet, la description du fonctionnement de cette étape.

Pour des raisons évidentes, vous trouverez le détail de toutes les étapes dans le livre. Et oui, pardi !

À l’intérieur de cette étape vous avez différents liens. Notamment, le lien Importez un package de conception complet. Ce lien renvoie vers le menu correspondant de la section Aspect des paramètres. Il propose d’importer un package de conception déjà réalisé.

L’objectif de cet outil étant de créer un package de conception, il est probable que vous n’en n’aurez pas si vous utilisez pour la première fois cet outil.

Ensuite, le lien Choisissez une apparence préinstallée renvoie vers les présentations composées (Paramètres du site : Modifier l’apparence), où vous pouvez sélectionner un thème.

Dans ce cas, vous quittez l’outil Gestionnaire de conception pour modifier une présentation composée. Un exercice du livre vous explique alors comment manipuler une présentation composée.

Dans les deux cas, vous aurez intérêt à passer à l’étape suivante. Celle-ci consiste à gérer les canaux des appareils. Un canal permet de personnaliser l’affichage du site, selon les caractéristiques du périphérique utilisé.

Mais là, il s’agit d’un autre chapitre qui se trouve dans ce…  livre !

Share Button

Flux de travail SharePoint 2013 : Apprendre

Dans cet article, vous découvrirez comment les flux de travail SharePoint 2013 peuvent vous aider à monter des applications métiers, sans programmer. En effet, les workflows SharePoint 2013 viennent de franchir un cap important.

Le livre Créer des Flux de Travail pour les sites SharePoint 2013: Concepts et Travaux Pratiques présente déjà de très nombreuses possibilités pour bâtir une application métier.

Notamment, vous verrez plusieurs exemples pour vous aider à imaginer comment les flux de travail de SharePoint 2013 peuvent vous aider.

Imaginez 534 pages qui abordent uniquement les flux de travail SharePoint 2013. C’est considérable, me direz-vous.

Et bien non.

En effet, l’auteur ne présente qu’une fraction des immenses possibilités offertes par les nouveaux workflows.

Flux de travail SharePoint
Flux de travail SharePoint

Les nouveaux flux de travail SharePoint 2013

Certes, le livre est fourni avec déjà beaucoup d’exemples. Par ailleurs, il aborde aussi bien les flux de travail natifs, que les workflows à créer avec SharePoint Designer 2013.

Tout d’abord, le livre présente les flux de travail historiques. Il s’agit des flux de travail SharePoint 2010. En effet, gardez à l’esprit que les “anciens” flux de travail SharePoint 2010 fonctionnement parfaitement bien dans SharePoint 2013.

Cependant, ne vous attendez à des nouveautés concernant les flux de travail SharePoint 2010. Notamment, lLes chapitres relatifs à ces workflows sont exactement identiques à ceux du livre Créer des Flux de Travail pour les sites SharePoint 2010.

La véritable nouveauté concerne les workflows SharePoint 2013

Le livre explique avec détail les nouveaux workflows de SharePoint 2013.

Retenez que les nouveaux flux de travail SharePoint 2013 viennent compléter, et non remplacer, les flux de travail SharePoint 2010.

Malgré tout, et l’auteur le reconnaît volontiers, le sujet n’est pas épuisé. Les possibilités sont tellement nombreuses.

Elles sont aussi nouvelles avec les nouveaux flux de travail SharePoint 2013.

D’ailleurs, vous verrez dans ce livre, des applications concrètes de flux de travail SharePoint 2013 que vous pourrez réaliser.

Le livre cherche à être toujours accessible même dans la présentation des nouveautés des flux de travail SharePoint 2013. Ces nouveautés améliorent considérablement la puissance des flux de travail SharePoint 2013.

Les nouveautés des flux de travail SharePoint 2013

Bien sûr, le livre présente en détail ces nouveautés.

Notamment, il met en évidence les différences entre les “anciens” flux de travail SharePoint 2010 et les nouveaux flux de travail SharePoint 2013. En particulier, il compare les deux plateformes. La comparaison porte sur les conteneurs (structures, traitements), les conditions et les actions.

Vous verrez que certaines tâches seront plus faciles avec un flux de travail SharePoint 2013. Tandis, que d’autres tâches se feront plus aisément avec un flux de travail SharePoint 2010.

Toutefois, vous pourrez démarrer un workflow SharePoint 2010 à partir d’un workflow SharePoint 2013.

Vous découvrirez aussi les fonctionnement des nouveautés des flux de travail SharePoint 2013 (étapes, boucles, branchement conditionnel, etc.) grâce à des exemples concrets.

Flux de travail
Flux de travail

Le livre donne aussi des conseils utiles et pratiques pour configurer le Gestionnaire de workflow : Workflow Manager & Service Bus.

Il explique aussi comment configurer le catalogue des applications. Cette opération est indispensable pour préparer la configuration de l’étape d’application. De plus, il peut arriver qu’un flux de travail ait besoin d’avoir accès aux catalogues. Notamment, dans le cas d’un flux de travail d’approbation des demandes.

Enfin, il présente aussi en détail comment configurer l’étape d’application. Cette étape permet au flux de travail de pouvoir s’exécuter avec une élévation de privilèges.

Aucune de ces étapes n’est triviale.

Contenu concret et progressif

La progression du livre est pédagogique. Les notions simples sont expliquées en premier. Ensuite, au fur et à mesure de la progression, l’apprenant découvre des usages plus riches et plus complexes.

Le livre introduit les concepts progressivement, tandis que vous ferez les exercices des travaux pratiques.

Ces exercices vous permettent de vérifier par vous-même le fonctionnement du workflow.

En effet, pour prendre une analogie, il ne suffit pas de lire que la lumière doit clignoter pour comprendre comment elle clignote. Vous devez aussi manipuler et faire le montage qui vous permet de vérifier que tout fonctionne ou pas. Quand vous vous trompez dans la polarité d’un branchement, vous découvrez que votre montage n’est pas bon. A l’inverse, un montage réussi encourage l’apprenant à poursuivre.

Vous trouverez plus de 30 exercices pour pratiquer efficacement.

Notamment, vous verrez comment déployer un flux de travail. Par ailleurs, vous verrez aussi comment Visio Professionnel 2013 vous permet de concevoir intégralement un workflow.

Il s’agit d’une intégration totale entre Visio Professionnel 2013 et SharePoint Designer 2013. Avec les nouveaux workflows, c’est probablement une des plus belles réussites de cette nouvelle version.

En effet, le concepteur visuel permet de travailler dans Visio Professionnel 2013 alors que vous êtes dans SharePoint Designer 2013.

Flux de travail SharePoint 2013
Flux de travail SharePoint 2013

Intégration avec les formulaires InfoPath 2013

Les deux incontournables : workflows et formulaires.

Ce livre termine par la présentation de quelques techniques simples qui concernent les formulaires InfoPath 2013.

Si le sujet des workflows vous intéresse, vous êtes forcément attiré par découvrir le fonctionnement des formulaires InfoPath 2013. Dans ce cas, prenez connaissance de ce que vous devez savoir sur les formulaires InfoPath 2013.

Et oui. Nous aussi, nous aurions aimé tout savoir sur SharePoint 2013 en lisant juste quelques lignes sur le sujet 🙂

Rassurez-vous. Les formulaires sont relativement simples. Créer un formulaire ne demande pas une grande expertise en informatique.

La création des flux de travail non plus, surtout si vous utilisez Visio Professionnel 2013, et même avec SharePoint Designer 2013.

Maintenant, il est vrai que la création d’un workflow professionnel demande d’être bien accompagné.

Achetez le livre !

Créer des Flux de Travail pour les sites SharePoint 2013: Concepts et Travaux Pratiques.

Share Button