Se protéger sur Internet

Se protéger sur Internet devient incontournable. Même si Internet est un formidable outil, plein de possibilités vivantes, passionnantes et qui ne finit pas de nous étonner par sa richesse et ses capacités. Il existe de véritables pièges à connaître et à éviter.

D’autant plus que les téléphones mobiles viennent décupler la puissance quasiment sans limite d’Internet.

Risques cachées

Les fabricants et éditeurs n’attirent pas toujours suffisamment votre attention sur les dangers potentiels que recèle cette technologie complexe. Si vous n’en êtes pas convaincu, demanderez à l’actrice Scarlett JOHANSSON ce qu’elle a pensé de voir circuler sur le web les photos prises par elle-même où elle dévoile ses magnifiques formes nues.

Le voleur a piraté son compte e-mail pour récupérer ses photos. Se protéger sur Internet devient nécessaire pour préserver sa vie intime.

Il ne s’agit que d’un exemple anecdotique. Toutefois, sachez que les usagers d’appareils électroniques sont des victimes potentielles de cybercriminels. Ceux-ci sont souvent organisés, intelligents, rusés et dénués de tout scrupule.

En effet, ces individus ont compris tout ce qu’ils pouvaient retirer de la richesse d’Internet et des appareils mobiles, comme les tablettes et les smartphones.

Pendant ce temps, les objets connectés se répandent dans la vie quotidienne comme une traînée de poudre…

Ne pas devenir une proie facile

Si vous pensez qu’il s’agit d’une exagération, alors vous êtes une proie potentielle et facile pour ces gens-là. C’est tout le paradoxe de cette situation.

Notamment, les victimes sont généralement à des années lumières de se douter de la malignité des intentions de ces individus. Et pourtant elles devraient apprendre comment se protéger sur Internet.

De l’autre, vous avez des personnes qui se lèvent le matin en se demandant « Qui vais-je arnaquer aujourd’hui ? ».

Ces cybercriminels sont très pragmatiques. Ils cherchent à dérober votre argent, vos biens et même votre identité. L’usurpation d’identité est sans aucun doute un des plus grands risques actuels. Heureusement qu’il existe des moyens pour s’en protéger le plus possible. Vous le verrez dans la suite.

Se protéger sur Internet
Se protéger sur Internet

Comment se protéger sur Internet ?

Dans le monde numérique, votre protection et celle de vos proches repose sur des outils informatiques, par exemple l’antivirus.

Cependant, il en est des outils informatiques comme de tous les outils : il faut comprendre leur fonctionnement, leur rôle et leur utilité pour bien les utiliser. Ils sont nécessaires mais pas suffisants pour bien se protéger sur Internet.

Notamment, l’éducation est essentielle. Elle permet d’éviter les erreurs les plus fréquentes. Elle permet aussi d’aider ses proches, sa famille, ses amis, ses collègues, les internautes pour éviter de se faire avoir.

L’apprentissage de la sécurité numérique permet de limiter considérablement les risques de piratage ou de sabotage de vos données.

Attaques parfois simples

Plus vous en saurez sur les causes des risques informatiques, moins vous serez exposé aux conséquences parfois dramatiques des actions des cybercriminels. Mieux vous saurez comment se protéger sur Internet.

Encore une fois, ne croyez pas qu’il faut avoir le cerveau d’Einstein pour se protéger de toutes les attaques des cybercriminels. En effet, même si les attaques sont parfois complexes, les méthodes de protection restent simples. Vous verrez bientôt pourquoi.

Par ailleurs, il serait faux de s’imaginer que toutes les cyberattaques nécessitent des moyens colossaux. Ni même qu’elles sont créées par des sortes de super génies malfaisants de l’informatique. C’est parfois vrai mais il s’agit dans ce cas d’attaques qui visent les États, les organismes publics ou les entreprises.

Analogie avec le monde animal

Lorsque vous observez un prédateur du monde animal, vous remarquez qu’il s’attaque toujours au plus petit, au plus faible. Il cherche à s’emparer de l’animal de la horde qui est malade ou isolé.

Autrement dit le prédateur cherche à s’emparer de celui qui pourra le moins bien se défendre, qui lui rendra la tâche la moins difficile et pour lequel il devra dépenser le moins possible d’énergie, de fatigue et de temps.

Le cybercriminel ordinaire n’agit pas autrement. En général, il s’attaque à celui qui saura le moins bien se protéger et qui présentera le moins de difficulté à se faire dérober son argent, son identité ou sa réputation par exemple.

Sécurité Numérique : Comprendre

La Sécurité Numérique devient le sujet d’actualité. En effet, il ne se passe pas une journée sans l’annonce d’une intrusion informatique réussie dans le monde. En tant que particulier ou professionnel, vous devez savoir comment vous protéger de ces risques.

Cet article est en complément de l’article sur la sécurité informatique, qui est plus spécifique à l’informatique.

Vis-à-vis de la sécurité numérique, vous êtes probablement dans la situation du brave gars ou fille qui laisse la porte de sa maison ouverte avec l’écriteau ou le paillasson Bienvenue !

Aussi, à partir de maintenant, nous préférons vous dire : Bienvenue à cette série consacrée à la sécurité numérique !

Sécurité numérique pour un public non spécialiste

Cette série de vidéos sur la sécurité numérique s’adresse à un public non technique. Elle concerne des débutants en sécurité numérique et en sécurité informatique.

Ce choix est motivé par le désir d’informer en priorité les victimes les plus vulnérables. En effet, de plus en plus de particuliers sont victimes de pirates informatiques ou cybercriminels.

Utilité de se protéger ?

Avant de commencer, vous vous demandez peut être pourquoi il est si nécessaire d’apprendre à se protéger de l’informatique et du monde numérique en général.

Est-ce que votre ordinateur va chercher à vous voler pendant que vous dormez ? Ou encore, faut-il craindre que votre smartphone cherche à vous mordre ?

Ces hypothèses sont farfelues mais pas autant qu’elles le paraissent ! Vous le découvrirez un peu plus tard.

Sécurité Numérique
Sécurité Numérique

Apprendre à se protéger des cybercriminels

L’objectif de cette série est de vous apprendre à vous protéger des cybercriminels. Car ils exploitent les failles humaines et techniques des technologies informatiques et mobiles pour vous léser.

Les raisons qui poussent des cybercriminels à vous agresser numériquement peuvent vous paraître floues. Toutefois, eux savent pertinemment tout le profit qu’ils peuvent tirer de s’attaquer à vous.

Au fur et à mesure de cette série, vous découvrirez les raisons, parfois insoupçonnées, qui vous rendent si attirant, ou attirante, à leurs yeux.

Vous comprendrez aussi comment ils font pour arriver à leurs fins.

Vous verrez que dans bien des cas, leurs techniques ne sont pas « si » techniques que cela. En effet, ils s’appuient essentiellement sur l’ignorance ou la naïveté de leur cible en matière de protection informatique.

Site SharePoint Online piloté par les données

Créer un site SharePoint Online piloté par les données vous entraîne dans un univers beaucoup plus riche et large que vous ne pouvez l’imaginer. En effet, SharePoint Online permet de se connecter à des sources de données externes qui enrichissent l’expérience utilisateur.

Créer un site SharePoint Online piloté par les données
Créer un site SharePoint Online piloté par les données

L’objectif du livre Créer un site SharePoint Online Piloté par les données: Concepts et 14 Travaux Pratiques est de vous rendre autonome et opérationnel le plus rapidement possible dans la création d’un site de données SharePoint Online grâce à SharePoint Designer et les composants WebPart des données métiers.

Créer un site SharePoint Online piloté par les données

Business Connectivity Services (BCS) est une application de services qui permet d’accéder dans SharePoint à des données externes à SharePoint.

Par exemple, il peut s’agir de données externes qui se trouvent dans une base de données, ou qui sont accessibles à travers un service web, ou qui sont publiées en tant que source OData.

Lorsque ces données externes sont disponibles à travers BCS, vous pouvez les interroger, les lire, les mettre à jour, les supprimer ou en créer de nouvelles.

Le type de contenu externe est l’un des principaux outils de BCS. Un type de contenu externe fournit les informations nécessaires pour accéder à une source de données externes.

Il permet aussi de créer les objets qui exposent les données externes, comme par exemple une liste externe, une colonne de données externes ou un composant WebPart de données métiers.

Les manipulations pour gérer correctement BCS se font avec SharePoint Designer et dans la console d’Administration centrale de SharePoint.

BCS est un outil important pour créer un site SharePoint Online piloté par les données.

Gérer les autorisations externes

Quand les données se trouvent dans une liste SharePoint, il est facile pour l’administrateur d’accorder les autorisations nécessaires aux utilisateurs afin qu’ils y accèdent.

Lorsqu’il s’agit d’accéder à des données externes à SharePoint, les autorisations doivent être accordées dans le système externe. Cela peut devenir beaucoup plus complexe.

Pourtant, c’est fondamental pour créer un site SharePoint Online piloté par les données. Car sans accès autorisé, vous ne réussirez pas à vous connecter à une source de données externes.

Une solution consiste à utiliser le service Banque d’informations sécurisé (BIS).

Service Banque d’informations sécurisé

Le service Banque d’informations sécurisé permet de créer une passerelle sécurisée entre un utilisateur connu dans SharePoint sous un compte donné, et un système externe qui le connaît avec un autre compte.

Autrement dit, ce service définit quelles informations d’identification (compte, mot de passe) utilisées pour se connecter à la source de données externe.

Typiquement l’application de service BDC (Business Data Connectivity) peut utiliser le service Banque d’informations sécurisé pour authentifier une requête d’extraction des données afin de récupérer des données externes à SharePoint (bases de données, etc.)

En effet, le système externe peut ne pas connaître le compte SharePoint lors de la phase d’authentification. Le Service Banque d’informations sécurisé peut stocker et mapper les informations d’identification utilisateur requises par le système externe.

Ce service se manipule dans le Centre d’Administration SharePoint.

Vous devez configurer le service Banque d’informations sécurisé. Cette configuration nécessite des droits d’administrateur SharePoint. Si vous n’êtes pas administrateur SharePoint, demandez de l’assistance à votre administrateur.

Vous pouvez préparer l’environnement en créant et en paramétrant un ID d’application cible du service Banque d’informations sécurisé afin de se connecter à une source de données externes, comme une base de données SQL Server.

Par ailleurs, rappelez-vous que toutes les manipulations de ces travaux pratiques sont à faire dans un environnement de développement, de tests ou de formation mais pas dans un environnement de production ou même de préproduction ou de qualification.

Créer un type de contenu externe

Un type de contenu externe est un objet SharePoint. Il permet de se connecter à une source de données externe. Il peut être manipulé par Business Connectivity Services.

Vous allez apprendre à créer un type de contenu externe. Il permet de se connecter à une base de données SQL Azure.

Il faut que vous disposiez d’une base de données SQL hébergée par Microsoft, grâce à son offre Azure. Microsoft propose régulièrement une offre d’essai de 30 jours pour utiliser Azure.

Par ailleurs, il existe aussi un abonnement de paiement à l’utilisation (sans coût mensuel). À titre d’exemple, ce type d’abonnement me revient à moins de 2€ par mois. Il s’agit d’une petite base SQL Server que j’utilise sporadiquement

Créer une liste externe

Pour restituer les données qui sont récupérées avec un type de contenu externe, vous pourriez utiliser les applications Office.

Vous pouvez aussi créer une liste, intitulée liste externe, dans SharePoint qui servira à manipuler les données.

Vous allez apprendre à créer une liste externe pour manipuler les données externes dans SharePoint.

Utiliser les composants WebPart BCS pour créer un site SharePoint Online piloté par les données

Vous avez configuré l’application de service Business Connectivity Services (BCS). Par ailleurs, vous avez créé un type de contenu externe. Aussi, vous allez pouvoir l’utiliser dans vos sites SharePoint.

Notamment, l’affichage de données externe peut se faire à travers les composants WebPart.

Ensuite, vous allez découvrir l’intérêt de différents composants WebPart du service Business Connectivity Services.

Connecter des composants WebPart

Certains composants WebPart peuvent se connecter à d’autres composants WebPart. Cela signifie qu’un composant WebPart (dénommé fournisseur) envoie des données à un autre composant WebPart (dénommé client). Le client traite les données reçues du fournisseur pour les afficher ou les filtrer.

La connexion de composants WebPart permet de rendre l’affichage des données plus dynamique.

Vous pourrez permettre à l’utilisateur de filtrer les ventes de la boutique sur différents critères comme le vendeur.

 

Créer un site SharePoint Online personnalisé

Créer un site SharePoint Online personnalisé est beaucoup plus simple que vous pouvez le croire. En effet, vous pouvez modifier en profondeur l’apparence d’un site à l’aide des bons outils et des bons conseils !

Notamment, l’objectif du livre SharePoint Online : Modifier l’apparence des sites SharePoint en 26 Travaux Pratiques est de vous rendre rapidement autonome et opérationnel dans le design de sites SharePoint Online grâce aux outils standards de Microsoft.

Vous apprendrez à leur donner une identité visuelle personnalisée et à modifier leur apparence pour leur donner un aspect personnalisé, grâce aux outils comme le Gestionnaire de conception ou les Présentations composées.

Vous mettrez vos connaissances en pratique grâce aux 26 Travaux Pratiques entièrement détaillés et corrigés.

Créer un site SharePoint Online personnalisé

La connaissance des types de page est la base pour pouvoir créer un site SharePoint Online personnalisé. Même s’il est nécessaire de connaître les différents types de page, ce n’est pas suffisant !

Vous verrez dans le livre qu’il existe aussi des outils puissants et natifs qui permettent de créer un site SharePoint Online personnalisé.

Notamment, vous verrez comment tirer partir du Gestionnaire de conception et des présentations composées.

Pages Wiki

Une page wiki se présente comme une grande page blanche.

Page wiki vierge
Page wiki vierge

Le mot « wiki » signifie « vite » en hawaïen. Les pages wiki de SharePoint permettent de créer rapidement un contenu, sans exigence forte sur son organisation.

Vous devrez fournir beaucoup d’efforts pour créer un site SharePoint Online personnalisé à partir d’une page wiki. Heureusement, il existe d’autres types de page.

Il est aussi possible d’insérer des composants WebPart dans une page de composants WebPart.

Composants WebParts

Les composants WebPart constituent un moyen simple pour élaborer des pages Web dynamiques et pour créer un site SharePoint Online personnalisé.

Les composants WebPart sont, littéralement, des parties de page web. Autrement dit, vous ajoutez les WebParts aux pages des sites SharePoint.

Pour prendre une analogie, les webparts sont comme les pièces d’un jeu de construction. L’enfant pioche dans le bac pour prendre la pièce qui correspond à son besoin en termes de forme et de couleurs. Puis ensuite, il associe les pièces sélectionnées pour fabriquer son objet.

Les webparts fonctionnent un peu comme les pièces de ce jeu. Selon vos besoins, vous allez « piocher » dans le bac à WebParts puis vous les ajoutez aux pages SharePoint. Avec SharePoint, le bac à WebParts s’appelle la galerie de WebParts.

Les composants de WebPart sont des objets web entièrement configurables et qui ont toutes des fonctionnalités différentes. Ce sont des mini-applications.

Exemples de composants WebPart

Quelques exemples de composants WebPart : afficher une zone de texte, afficher une liste, interroger une base de données externes, afficher une feuille Excel, afficher un formulaire InfoPath, etc.

Les WebPart se manipulent tous de la même façon. De plus, ils disposent tous d’un bloc commun de paramètres : Apparence, Disposition et Paramètres avancés. Toutefois, tous les WebPart ont des paramètres supplémentaires qui sont liés à leur fonction.

Par ailleurs, à chaque fois que vous créez une liste ou une bibliothèque, SharePoint crée un composant WebPart associé à la une liste ou une bibliothèque. Vous pouvez ajouter ce composant Web sur une page Wiki ou une page de composants WebPart.

Pages de composants WebPart

Une page de composants WebPart est une page Web qui affiche un ou plusieurs composants WebPart.

Les pages de composants WebPart peuvent afficher un regroupement d’informations qui proviennent de sources diverses.

Elles peuvent afficher le contenu d’autres pages Web ou des données externes à SharePoint.

Page de composants WebPart
Page de composants WebPart

Une page de composants WebPart est plus souple pour créer un site SharePoint Online personnalisé.

Il existe un marché des composants WebPart qui pallient aux manques de la version actuelle, avec des acteurs comme par exemple : Bamboo Solutions, CorasWorks, Virto Software, Pentalogic SharePoint Solutions, Mobile Entrée, WebParts360, iKAN Software, etc., ainsi qu’un acteur Open Source comme CodePlex.

En plus des pages de type Wiki et de composants WebPart, il existe aussi un type supplémentaire de page : les pages de publication.

 

Pages de publication pour créer un site SharePoint Online personnalisé

La publication permet de disposer de possibilités supplémentaires afin d’automatiser la production des pages et créer un site SharePoint Online personnalisé.

Grâce à la fonctionnalité de publication, les concepteurs peuvent travailler sur des versions préliminaires des pages et les publier pour les mettre à la disposition des lecteurs.

Lorsque vous activez les fonctionnalités de publication sur un site de nouvelles listes et bibliothèques apparaissent. Par contre, la possibilité de sauvegarder un site en modèle disparaît.

Les fonctionnalités de publication sont disponibles nativement dans SharePoint Online.

Navigation

Par défaut, SharePoint propose une navigation basée sur un paramétrage standard. Au tout début, ce fonctionnement convient car il permet de retrouver rapidement les éléments du site sur lesquels l’utilisateur navigue.

Cependant, le design de la collection de sites va nécessiter d’améliorer l’expérience utilisateur concernant la navigation.

Depuis SharePoint Online, la navigation peut être définie grâce à deux principes différents : la navigation structurelle et la navigation gérée, qui s’appuie sur les métadonnées gérées d’un ensemble de termes.

Navigation structurelle

Par défaut, SharePoint propose une navigation globale, qui correspond aux liens de la barre de navigation supérieure, ainsi qu’une navigation actuelle, qui correspond au volet de gauche de la page.

Selon les fonctionnalités activées sur votre collection de sites, il est possible que vous ayez différents menus.

Navigation structurelle avec publication
Navigation structurelle avec publication

Le principe de la navigation gérée est différent de celui de la navigation structurelle. Toutefois, il offre plus de souplesse.

Les métadonnées gérées est un concept dont l’application dépasse la navigation.

Métadonnées gérées

L’application de services des métadonnées gérées est un service SharePoint. Ce service permet aux organisations de définir leurs structures de métadonnées sous forme d’une arborescence. Les utilisateurs peuvent associer des métadonnées pertinentes aux documents.

L’utilisation du magasin de métadonnées gérées (Managed Metadata) permet de caractériser les fichiers et de faire des saisies assistées.

Par exemple, si vous avez défini la taxonomie suivante dans les métadonnées gérées, comme dans la copie d’écran ci-dessous :

Créer un site SharePoint Online personnalisé
Métadonnées gérées

Vous pouvez associer l’ensemble de termes Blanc à une colonne d’une liste quelconque.

Lorsque l’utilisateur débute une saisie dans le champ électro-ménager, les valeurs correspondantes s’affiche.

Saisie assistée d'une métadonnée gérée
Saisie assistée d’une métadonnée gérée

Navigation gérée

Dans la mesure où vous pouvez caractériser n’importe quel fichier de SharePoint avec les métadonnées gérées, il est aussi possible d’en associer aux pages, qui sont aussi des fichiers stockés dans des bibliothèques.

Cette technique permet de construire des menus dynamiques, où seules les pages associées à une certaine valeur (par exemple « News ») apparaîtront dans un menu.

La navigation gérée permet aussi de disposer d’adresses de liens (URL) plus conviviales. Par exemple, au lieu de voir l’adresse :

https://monsupersite.sharepoint.com/sites/dev/SitePages/Contact.aspx

Vous obtenez l’adresse :

https://monsupersite.sharepoint.com/sites/dev/Contact

Pour utiliser la navigation gérée, l’application de services des métadonnées gérées doit évidemment être démarrée et correctement configurée.